Allemagne: les enseignants musulmans peuvent porter le voile

© Sputnik . Natalia SelivestrovaМусульманские женщины
Мусульманские женщины - Sputnik Afrique
La Cour constitutionnelle allemande a donné suite à la plainte de deux enseignantes musulmanes, qui voulaient avoir le droit de porter le voile dans les écoles, écrit lundi le quotidien Kommersant.

Молитва мусульманки - Sputnik Afrique
Monde musulman: un journaliste turc dénonce le double jeu de l'Occident
La Cour constitutionnelle allemande a donné suite à la plainte de deux enseignantes musulmanes, qui voulaient avoir le droit de porter le voile dans les écoles, écrit lundi le quotidien Kommersant. La décision de la Cour a relancé le débat enflammé entre les opposants et les partisans de l'interdiction actuelle du port du voile: les premiers estiment que les juges se sont prononcés contre la discrimination des musulmans; les seconds craignent que la décision de la Cour puisse donner aux parents radicaux un prétexte pour forcer les élèves à porter le voile également.

Cette plainte, qui a provoqué de grands débats sur les limites de la liberté religieuse dans les établissements scolaires, avait été déposée encore en 2007 par deux enseignantes d'origine turque qui travaillaient en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. L'une d'elles a été licenciée pour avoir refusé d'enseigner en classe sans voile et il a été interdit à la seconde d'en porter un. Elle s'est même vu refuser le béret, duquel elle comptait se couvrir pour remplacer le voile. La décision intermédiaire de la Cour, préconisant le port d'une perruque au lieu du béret ou du voile, avait été rejetée par la plaignante.

Профессиональное обучение при исламском культурном центре в Симферополе - Sputnik Afrique
Le Conseil des muftis de Russie souhaite autoriser le hidjab dans les écoles
Désormais, la décision de la Cour a rendu illégitime "l'interdiction inconditionnelle" du port du voile dans les établissements scolaires. Ce verdict pourrait contraindre les Länder, dont la Bavière conservatrice, à revoir leur législation. Cette perspective a relancé les débats sur la nécessité même de cette interdiction. Ceux qui soutiennent la décision de la Cour rappellent que contrairement à la France voisine, l'Église en Allemagne n'est pas séparée de l'État, et la réputation d'un enseignant ne doit pas dépendre du port de la croix, de la kippa ou du voile.

Pour sa part, Heinz Buschkowsky, maire de Berlin-Neukölln, a qualifié la décision de la Cour de "catastrophe" et de "rejet de l'une des pierres angulaires de la société allemande", qui rendra difficile la lutte contre les représentants de l'islam radical. L'administration craint que l'autorisation du port du voile puisse devenir un moyen de pression sur les enseignants et sur les écolières.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала