Opération en Méditerranée: la Libye met en garde les navires européens

© Sputnik . Argiris Mantikos/Eurokinissimigrants
migrants - Sputnik France
Au lendemain du lancement de l'opération Navfor Med par l’UE, les forces aériennes libyennes ont menacé de détruire tout navire se trouvant sans autorisation dans les eaux territoriales du pays.

Les bateaux qui pénétreront sans permission dans les eaux libyennes seront détruits par les forces aériennes du pays, a déclaré lundi le commandant de l'armée de l'air libyenne, Sakr al-Jarouchi, à la chaîne de télévision Al Arabiya

Italian Financial Police rescue unit approaches an inflatable dinghy crowded with migrants off the Libyan coast, in the Mediterranean Sea, Wednesday, April 22, 2015 - Sputnik France
The Guardian: l'UE pourrait lancer une opération terrestre en Libye
"Tout navire repéré dans les eaux libyennes hors coopération ou permission sera la cible de l'aviation", a mis en garde Sakr al-Jarouchi.

Migrants crowd the deck of their wooden boat off the coast of Libya May 14, 2015. - Sputnik France
Migrants en Méditerranée: l'UE lance une opération navale
Ces déclarations des autorités libyennes font suite au lancement de la mission navale de l'UE, baptisée Navfor Med, visant à intercepter les bateaux transportant les migrants.

La première phase de l'opération ne concerne qu'une mission de surveillance en mer et de collecte d'informations réalisée grâce au stationnement de navires dans les eaux internationales et au déploiement d'avions et des drones.

Le passage aux phases suivantes de l'opération Navfor Med, c'est-à-dire l'interception et la destruction des bateaux utilisés par les passeurs, nécessite, selon le droit international, le feu vert du Conseil de sécurité et celui des autorités libyennes. Ces deux conditions ne sont pas remplies pour le moment.

Les premiers déploiements de navires de l'opération EU Navfor Med, dont le QG est à Rome, sont attendus dans une semaine. Cinq navires de guerre, deux sous-marins, trois avions patrouilleurs, deux drones et trois hélicoptères participent à l'opération. Selon le chef de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini, 14 pays membres de l'UE y prennent part, notamment la Belgique, l'Italie, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Slovénie, la Grèce, la France, le Luxembourg, l'Espagne, la Finlande, la Hongrie, la Lituanie, les Pays-Bas et la Suède.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала