Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Obama craint d'être espionné à New York

© REUTERS / Jonathan ErnstU.S. President Barack Obama (R) listens to remarks to reporters by Vietnam's Communist Party General Secretary Nguyen Phu Trong after their meeting in the Oval Office at the White House in Washington July 7, 2015
U.S. President Barack Obama (R) listens to remarks to reporters by Vietnam's Communist Party General Secretary Nguyen Phu Trong after their meeting in the Oval Office at the White House in Washington July 7, 2015 - Sputnik France
S'abonner
Barack Obama sera le premier président américain à ne pas séjourner au Waldorf Astoria, hôtel new-yorkais légendaire, quand il se rendra à l'Assemblée générale des Nations unies, écrit lundi le quotidien Kommersant.

Aucune explication n'a été donnée mais les médias américains, se référant à leurs sources, indiquent que la Maison blanche craint d'être espionnée par les nouveaux propriétaires de l'hôtel — acquis l'an dernier par une compagnie chinoise. La chancelière allemande Angela Merkel chercherait également un autre hôtel pour les rendez-vous de septembre. Vladimir Poutine, par contre, devrait très certainement s'arrêter dans cet hôtel.

Хакер - Sputnik France
Les Etats-Unis accusent des hackers chinois de piratage à grande échelle
Barack Obama a récemment fait un écart à une tradition de plus de 80 ans: au lieu du Waldorf Astoria il s'est arrêté dans un hôtel bien moins connu, le One Un, en face du siège de l'Onu. Le fait est que l'an dernier le réseau Hilton a vendu cet hôtel à la compagnie d'assurance chinoise Anbang pour 1,95 milliard de dollars. Selon les conditions de la transaction, Hilton gérera le Waldorf Astoria pendant encore 100 ans mais les nouveaux propriétaires ont immédiatement lancé des travaux dans l'hôtel. Selon les médias américains, la Maison Blanche craint que les invités de haut rang puissent être espionnés.

L'hôtel propose environ 1 200 chambres. Deux à trois étages étaient réservés spécialement à la délégation du président américain à l'occasion des ouvertures de sessions de l'Assemblée générale de l'Onu. Mais pour la 70e session, prévue fin septembre, Barack Obama compte s'installer au Palace Hotel sur Madison avenue. L'administration américaine ne semble pas troublée par le fait que cet hôtel ait aussi été acheté récemment par des étrangers — la compagnie sud-coréenne Lotte Group. Toutefois, Séoul et Washington ont des relations d'alliés.

la NSA - Sputnik France
Wikileaks: la NSA a pratiqué l'espionnage industriel en France
Alors que la Chine est accusée depuis longtemps par les USA d'espionnage cybernétique et de piratage des structures publiques américaines pour recueillir des informations confidentielles. Le dernier grand scandale date de juin: des hackers ont piraté la base de données des ressources humaines du gouvernement américain et ont mis la main sur les informations concernant plus de 25 millions de personnes, y compris les fonctionnaires actuels et antérieurs.

Les autorités chinoises démentent toutes ces accusations. Quand au refus de Barack Obama de s'arrêter au Waldorf Astoria, les médias chinois constatent que "les États-Unis espionnent eux-mêmes les politiciens et les diplomates d'autres pays, y compris leurs alliés les plus proches. L'espionnage de masse des renseignements américains a été révélé par l'ex-agent de la NSA Edward Snowden, qui a obtenu un asile en Russie".

German Chancellor Angela Merkel has come out in defense of her staff, denying media reports that her administration lied about plans to reach a no-spying agreement with the United States. - Sputnik France
WikiLeaks: de nouvelles révélations retentissantes sur l’Allemagne
Angela Merkel fait partie des victimes les plus haut placées de cette surveillance, dont le téléphone était écouté par les Américains au moins jusqu'en 2013. Elle a d'ailleurs décidé de ne pas non plus prendre de risques et cherche un autre hôtel.

Vladimir Poutine devrait s'arrêter, comme avant, au Waldorf Astoria lors de son prochain séjour à New York. Deux sources proches du Kremlin ont confirmé cette information.

La majeure partie des dirigeants mondiaux devrait être présente cette année à l'ouverture de la session de l'Assemblée générale. De plus, il a déjà été annoncé que pour la première fois depuis 20 ans le pape serait présent à New York. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала