Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Fusée Cyclone: le Brésil résilie son contrat avec l'Ukraine

© Sputnik / Aller dans la banque de photosСтарт ракеты-носителя "Циклон-3" на космодроме Плесецк (из архива Института космических исследований РФ)
Старт ракеты-носителя Циклон-3 на космодроме Плесецк (из архива Института космических исследований РФ) - Sputnik France
S'abonner
Le gouvernement brésilien a résilié en juillet un contrat avec Kiev qui prévoyait l'organisation de tirs commerciaux de fusées ukrainiennes Tsyklon-4 (Cyclone-4) depuis le centre spatial brésilien d'Alcantara.

Projet spatial ukraino-brésilien: crédit russe de 260 M USD - Sputnik France
Projet spatial ukraino-brésilien: crédit russe de 260 M USD
Aux termes d’un contrat signé en octobre 2003, les deux pays ont créé en 2006 la coentreprise Alcantara Cyclone Space et comptaient tirer le premier Cyclone-4 depuis le Brésil en 2013. Mais le projet n'a jamais été réalisé. 

"Plusieurs facteurs sont à l'origine de la résiliation du contrat. Le Brésil n'a pas réussi à honorer ses engagements financiers pour différentes raisons. L'Ukraine pour sa part n'est pas arrivée à respecter les modalités techniques de l'accord (…). Les changements survenus ces dernières années, y compris en Ukraine, ont abouti à la stagnation du projet. L'Ukraine s'est notamment retrouvée dans l'impossibilité de remplir ses obligations financières à l'égard du Brésil. Les problèmes politiques dans les deux pays ont aussi contribué à la stagnation du projet", a indiqué l'expert de l'industrie spatiale et militaire brésilien Nelson During dans une interview exclusive à Sputnik.

Le lanceur Tsyklon - Sputnik France
Espace: l'Ukraine construira un pas de tir au Brésil
Selon M.During, rédacteur en chef de l'édition Defesa.net, le changement de la politique brésilienne en matière de coopération spatiale internationale est une autre raison de la rupture des liens avec l'Ukraine dans ce domaine. Le Brésil a dû revoir sa stratégie de coopération spatiale suite à l'explosion de son lanceur VLS sur un pas de tir d'Alcantara en août 2003. L'accident a fait 21 morts parmi le personnel technique du site spatial.

La résiliation du contrat coûtera "dix ans de recherches spatiales" au Brésil et aura "des conséquences surtout politiques pour l'Ukraine qui se voit privée d'un partenariat important avec le Brésil", a ajouté M.During.

D'autre part, la décision des Brésiliens pourrait profiter aux Russes.

"La Russie a présenté un projet très élaboré lors du salon international LAAD Défense et Sécurité tenu en avril dernier à Rio de Janeiro. Le projet prévoit notamment la préparation d'une base de lancement au Brésil. A mon avis, le gouvernement brésilien l'étudie de très près", a conclu l'expert.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала