Bruxelles: les rayons X perceront-ils les mystères du Manneken Pis?

Des chercheurs belges ont décidé de passer au rayon X la célèbre fontaine Manneken Pis de Bruxelles pour déterminer si l'exemplaire n'est pas une copie, indique l'AFP.

Il existe plusieurs exemplaires de ce symbole de l'esprit frondeur des Bruxellois, représentant un garçon en train d'uriner. L'original de la statuette, datant de 1619 et restauré en 2003, est actuellement conservé au Musée de la Ville de Bruxelles. Pourtant, rien ne prouve qu'il s'agisse de la statue du sculpteur Jérôme Du Quesnoy le Vieux créée en 1619.

Le bambin qui figure fréquemment dans les photographies touristiques pourrait ainsi n'être qu'une copie.

Des touristes avec une perche à selfie, à Paris - Sputnik France
UE: les selfies devant les monuments historiques bientôt interdits?

"En me penchant sur le Manneken Pis, je me suis rendu compte que l'histoire était très nébuleuse et qu'on ne sait pas en fait si c'est l'original qui est encore conservé ou pas", a expliqué Géraldine Patigny, doctorante à l'université libre de Bruxelles (ULB). "L'histoire est tellement tourmentée, et il y a des trous. Les sources qu'on a sont des publications dans des revues locales ou des ouvrages consacrés au folklore, mais il n'y a pas vraiment de traces d'archives", souligne l'historienne.

Au printemps dernier, le Manneken Pis a subi un examen de spectrométrie de fluorescence au rayon X. L'étape suivante de l'expertise consistera à examiner les composants de l'alliage et la corrosion du bronze.

"On regarde en particulier s'il y a du nickel", précise Amandine Crabbé, chercheuse du Service d'analyse de surface et d'électrochimie (SURF) de l'Université flamande de Bruxelles. "S'il est présent, c'est qu'il date plutôt du 19e siècle. S'il est absent, c'est plutôt une pièce d'origine, mais ce n'est jamais sûr à 100%", a-t-elle expliqué.

Les chercheuses estiment qu'elles ne pourront tirer des conclusions définitives qu'après l'étude de minuscules prélèvements à la surface comme dans le cœur de la statue, ce qui leur permettra de révéler des informations précieuses sur l'érosion ou les patines utilisées. Ces informations pourront être comparées à d'autres prélèvements sur des œuvres de la même époque et du même atelier.

Venus de Milo - Sputnik France
Vénus de Milo: une prostituée avec un rouet entre les mains ?

Cette fontaine emblématique de la capitale belge est mentionnée dans un registre des fontaines de la grande ville du nord dès 1451, mais est en fait bien plus ancien, raconte Jean-Luc Petit, collaborateur scientifique du Musée de la Ville de Bruxelles. En 1747, le Manneken Pis a été endommagé par les soldats de Louis XV et en 1817, il a été volé par "un forçat", rappelle Mme Patigny.

Selon certains, l'impertinent pisseur "restauré" réapparaît l'année suivante, mais selon Mme Patigny, il s'agit là d'une copie. "Après on n'a plus aucune trace de l'original, et apparemment on finit par le retrouver en 1966, en deux morceaux, dans un canal de Bruxelles", observe-t-elle.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала