Raffarin: Russie-Chine-Europe, triangle de prospérité

© SputnikVladimir Poutine et Jean-Pierre Raffarin en 2003
Vladimir Poutine et Jean-Pierre Raffarin en 2003 - Sputnik France
La question posée par le rapprochement sino-russe est celle de l'indépendance de la politique européenne et de l'identité même de l'Europe, affirme l'ancien premier ministre français Jean-Pierre Raffarin.

L'Europe devrait mettre le cap sur le rapprochement avec la Russie et la Chine, écrit l'ancien chef du gouvernement français Jean-Pierre Raffarin dans Le Huffington Post

"Plus l'Ouest ostracise et +sanctionne+ la Russie, plus elle se tourne vers l'Est. Les dirigeants chinois ne découragent en rien ce rééquilibrage (…), alors que les ratés de la gouvernance mondiale pour stabiliser la croissance ou l'incapacité de l'Occident à réformer les instances internationales créent aussi un climat favorable au rapprochement sino-russe", relève M.Raffarin. 

"Pourtant, les désordres du Monde et notamment la +guerre+ contre tous les terrorismes devraient rassembler davantage les grandes puissances", souligne-t-il. 

Et d'ajouter que, dans ces conditions, la responsabilité de l'Europe était engagée. 

"L'argument stratégique à mettre aujourd'hui en avant est que Chine et Russie ont toutes les deux besoin d'une Europe européenne forte. La Chine a montré par sa stratégie financière qu'elle ne souhaitait pas l'effondrement de la zone euro et la Russie conteste surtout l'Europe américaine", signale l'ex-premier ministre, prévenant que "la France ne peut pas laisser dériver ainsi les choses au risque de n'avoir plus de réels alliés stratégiques dans les crises à venir". 

Nicolas Sarkozy - Sputnik France
Sarkozy hostile à une nouvelle guerre froide avec la Russie
Il insiste sur le fait que le triangle Europe, Russie, Chine peut aussi être un triangle de prospérité, car chaque côté de ce triangle a ses propres ressources humaines et naturelles, ses atouts financiers, des besoins en emplois, en revenus, en stabilité à satisfaire.

Selon Jean-Pierre Raffarin, la question posée aujourd'hui par le rapprochement sino-russe est celle de l'indépendance de la politique européenne, de l'identité même de l'Europe, et donc du rôle leader que devrait jouer la France.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала