Yémen: le palais présidentiel ciblé par un raid aérien

Selon une source militaire, un tunnel menant vers le palais présidentiel à Sanaa a aussi été touché lors de la frappe aérienne.

Sanaa. Archive photo - Sputnik France
Yémen: deux attentats suicide contre une mosquée chiite à Sanaa
Les avions de la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite ont effectué dimanche une frappe contre le palais présidentiel situé au centre de la capitale yéménite Sanaa, a appris Sputnik d'une source militaire.

Plus de 30 missiles ont été tirés contre les positions des rebelles chiites Houthis et de leurs alliés à Sanaa en moins de deux heures. L'ambassade des Emirats arabes unis figure parmi les sites touchés lors du raid aérien. Les informations sur les victimes ne sont pas disponibles.

La coalition a intensifié ses frappes aériennes contre Sanaa suite à l'attaque au missile contre ses forces terrestres à l'est de Sanaa, qui a coûté la vie à 60 soldats.

Conséquences d'une frappe aérienne de la coalition arabe au Yémen (archives) - Sputnik France
Yémen: une frappe de la coalition arabe tue 36 civils
Les affrontements entre les autorités yéménites et les insurgés houthis se sont intensifiés en août 2014. En janvier 2015, la branche armée des Houthis, Ansar Allah, s'est emparée de la capitale du pays. Le président Abd Rabo Mansour Hadi s'est d'abord réfugié à Aden, mais la prise de cette ville par les insurgés chiites le 25 mars l'a contraint à quitter le pays.  

L'Arabie saoudite soutenue par Bahreïn, le Qatar, le Koweït et les Emirats arabes unis a lancé le 26 mars une opération aérienne contre les Houthis. L'Egypte, la Jordanie, le Maroc et le Soudan ont également rejoint la coalition. Selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les hostilités au Yémen ont fait plus de 1.900 morts.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала