Des tortues chinoises menacent les Etats-Unis

© Photo Capture d'écran YoutubeTrionyx de Chine
Trionyx de Chine - Sputnik France
Les scientifiques de l’Aquarium de Nouvelle Angleterre à Boston craignent que la trionyx de Chine, une espèce de tortue en provenance d’Extrême-Orient, n’ait un impact néfaste sur l’environnement des États du nord-est des USA, rapporte l’agence Associated Press.

D'après l'agence, deux tortues de cette espèce ont déjà été repérées au sud de Boston. Les chercheurs soulignent que la trionyx n'a pas d'ennemis naturels dans la région, si bien qu'elle pourrait rapidement se reproduire de façon incontrôlée. Ainsi, l'animal, se nourrissant de poissons, de mollusques et d'insectes, menace-t-il de perturber l'équilibre de l'écosystème régional.

Les scientifiques supposent que des habitants locaux ont relâché dans la nature plusieurs tortues, sans doute destinées à des fins gastronomiques. Élevée dans des fermes, la trionyx est une spécialité de plusieurs pays asiatiques, et est exportée entre autres aux États-Unis.
Les écologistes avertissent cependant qu'il est strictement interdit de relâcher les tortues dans la nature sur le territoire américain.

"Si la trionyx parvenait à former une population à force de se reproduire de façon exponentielle, elle serait capable d'affronter le froid en hiver. Faute de prédateurs de la même taille dans notre région, la tortue représenterait un danger considérable pour l'environnement", relève Nayjela Hillgart, la directrice de l'Aquarium.

Les trionyx de Chine, élevées en captivité au Japon et à Taiwan, sont traditionnellement un mets de luxe destiné à la consommation domestique, et les exportations étaient très limitées. À la suite du succès remporté par les athlètes chinois à la fin des années 1980 et de la vaste diffusion de leur régime contenant du sang de tortue, la demande de viande de tortue et d'aliments de remplacement contenant des morceaux de tortue s'est fortement accrue en Asie de l'Est. Pour faire face à cette demande, les importations ont été renforcées, notamment via l'élevage en ferme domestique de Trionyx de Chine en Chine continentale. La demande s'est également développée dans d'autres régions au sein des communautés chinoises, comme le montrent les importations vers les États-Unis de 35.000 préparations médicales à base de tortue à carapace molle entre 2010 et 2014.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала