Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Présidentielle US: Biden renonce à défier Clinton

© Sputnik . Sergey Guneev / Aller dans la banque de photosJoe Biden
Joe Biden - Sputnik France
S'abonner
Le vice-président américain Joe Biden a annoncé mercredi qu'il ne serait pas candidat à l'investiture du parti démocrate pour l'élection présidentielle de 2016.

Comme il était l'un des principaux adversaires d'Hillary Clinton dans le camp démocrate, cette dernière a désormais le champ libre pour les primaires.

Russian President Vladimir Putin, left, meets U.S. Secretary of State Hillary Rodham Clinton on her arrival at the APEC summit in Vladivostok, Russia, Saturday, Sept. 8, 2012. - Sputnik France
Clinton: "les USA doivent être plus intelligents dans leurs relations avec Poutine"
Joe Biden réfléchissait à sa décision depuis trois mois mais le calendrier de nomination a décidé pour lui: Biden n'avait plus le temps de récolter assez d'argent pour sa campagne.

La dynamique de la course au sein du parti démocrate a également changé. La victoire d'Hillary Clinton dans les débats télévisés de la semaine dernière a "satisfait" les donateurs encore sceptiques, qui lui ont finalement offert leur soutien financier.

Joe Biden critiquait notamment Hillary Clinton, sans la mentionner, pour avoir qualifié les républicains d'"ennemis". "Ils sont notre opposition, pas nos ennemis", affirmait-il. Il s'opposait également à "l'interventionnisme" de Clinton au Moyen-Orient et ailleurs.

Hillary Clinton, elle, avait exprimé son "admiration" pour Biden. "Joe Biden est un homme bien et un excellent vice-président", a-t-elle écrit, notant également sa "passion pour la Patrie et sa loyauté envers la famille". Elle a souligné ses préoccupations pour la classe moyenne avant de conclure: "Je suis certaine que l'Histoire n'a pas encore fini avec Joe Biden".

Joe Biden - Sputnik France
Joe Biden sera-t-il le principal candidat démocrate?
Les derniers sondages de l'opinion publique indiquent que les positions de Clinton se sont renforcées par rapport à son concurrent le sénateur Sanders et Biden, si ce dernier avait décidé de participer à la course. Les études montrent également que l'absence de Biden ne fera que renforcer les positions de Clinton. L'actuel vice-président avait d'ailleurs été défait dans la course pour la Maison Blanche en 1988 et en 2008.

Dans son discours, il a seulement insinué ce qu'il ferait après son départ du poste de vice-président tout en déclarant qu'il se consacrerait jusque là entièrement à ses fonctions.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала