Voyage vers Mars: la NASA commande des moteurs

La NASA vient de signer un contrat avec la société Aerojet Rocketdyne pour relancer la production de moteurs RS-25 pour les lanceurs Space Launch System (SLS).

Ce contrat de 1,6 milliard de dollars courra de novembre 2015 au 30 septembre 2024. Il prévoit de relancer les capacités industrielles pour fabriquer le moteur RS-25.

Aerojet Rocketdyne est le principal sous-traitant pour la fabrication du RS-25. Quatre moteurs de ce modèle seront installés sur le premier étage de la fusée SLS. Jusqu'ici, trois moteurs à oxygène liquide et de l'hydrogène liquide RS-25 étaient utilisés pour propulser la navette spatiale américaine (Space shuttle).

Phobos, l'une des deux lunes de Mars - Sputnik France
Une lune de Mars s’écrasera dans 40 millions d’années
Le SLS sera la plus puissante fusée du monde, qui assurera le lancement de l'expédition habitée sur Mars. Le premier vol d'essai est prévu pour 2018. Le lanceur, d'une capacité d'emport de 70 tonnes, véhiculera d'abord le vaisseau spatial Orion sans pilote, puis passera progressivement à 130 tonnes de capacité, ce qui serait un record.

Les travaux de conception du SLS se déroulent dans le cadre du contrat signé par la NASA avec Boeing. Les USA comptent lancer grâce à lui le vaisseau Orion multi-usage que la NASA a l'intention d'utiliser dans les années 2030 pour envoyer ses astronautes sur Mars.

Les analogues les plus proches du SLS aujourd'hui sont le lanceur américain Saturn V utilisé dans le programme Apollo, ainsi que les fusées soviétiques N-1 (les quatre lancements ont échoué) et Energia, qui lançait en orbite le vaisseau Bouran. Les deux lanceurs soviétiques ont été conçus par la société RKK Energia et produits par le centre spatial Progress de Samara.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала