Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le président ukrainien met en garde: "la Russie veut affaiblir l'Europe!"

© Sputnik . Ukrainian President Press Service / Aller dans la banque de photosLe président ukrainien Piotr Porochenko
Le président ukrainien Piotr Porochenko - Sputnik France
S'abonner
Dans un exercice de style antirusse dont il est coutumier, Piotr Porochenko assure que "l'Ukraine défend les valeurs (...) mais aussi la sécurité" de l'Europe.

Dans une interview au journal Le Figaro, le président ukrainien Piotr Porochenko met en garde l'Occident contre tout rapprochement avec Moscou, en affirmant que la Russie ne respecte pas les accords de Minsk qui prévoient entre autres un cessez-le-feu et le retrait des forces et des armes lourdes. 

"Pour l'instant, elle ne les respecte pas. Il reste environ 7.000 à 9.000 troupes russes à l'est de l'Ukraine. Si l'on veut que la paix et la stabilité reviennent en Ukraine, il faut que la Russie retire ses hommes et ses armes. Tant que les dispositions de Minsk ne seront pas appliquées, les sanctions européennes doivent être maintenues!", a martelé M.Porochenko.
 
Les observateurs constatent toutefois que le chiffre de "7.000 à 9.000 militaires russes dans l'est de l'Ukraine" est inventé de toutes pièces et cité sans référence à la moindre source.

Perrsonne en effet n'a pu donner jusqu'à présent une seule preuve de la présence militaire russe et ce, malgré les demandes incessantes de Moscou. Aucune preuve, aucun témoignage n'a été fourni. 

Ukrainian army soldiers take part in a military exercise at a training ground outside Mariupol, eastern Ukraine, Wednesday, March 25, 2015. - Sputnik France
Ukraine: un général français démonte le mythe de l'"invasion russe"

Le général Christophe Gomart, directeur du renseignement militaire français, a indiqué auparavant que la Russie n'avait jamais réalisé de préparatifs indiquant qu'elle s'apprêtait à envahir militairement l'Ukraine, contrairement aux assertions américaines. 

"Aujourd'hui, en Ukraine, nous luttons pour défendre les valeurs de l'Europe — la liberté et la démocratie — mais aussi la sécurité du continent européen. En 1994, l'Ukraine a accepté de se défaire de son arsenal nucléaire, le troisième au monde, en échange de garanties de sécurité de la part des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne et de la Russie", rappelle le chef de l'Etat ukrainien. 

Piotr Porochenko - Sputnik France
Contes ukrainiens: Piotr vs Mordor

Evoquant le Mémorandum de Budapest, M.Porochenko qui n'oublie jamais   d'insister sur la "grandeur de l'Ukraine" omet toutefois de mentionner qu'en adhérant aux Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP), Kiev s'est défait de l'arme nucléaire, hérité de l'URSS qu'il ne cesse de dénigrer. 

Le président ukrainien affirme que "l'annexion de la Crimée a fait voler en éclats l'ordre de sécurité européen" et déplore le "récent rapprochement entre la France et la Russie dans la crise syrienne". 

"Les conséquences de l'intervention russe en Syrie ne concernent pas seulement l'Ukraine. Elles sont globales. Ce que cherche Vladimir Poutine en Syrie, c'est avant tout déstabiliser la situation, provoquer de nouvelles vagues de migrants afin d'affaiblir l'Europe", prévient-il. 

M.Porochenko affirme que pour lutter contre les djihadistes de Daech et contre Vladimir Poutine, pour assurer la sécurité du continent, il faut que l'Europe soit unie et forte. 

"Et je veux voir la même France que celle qui s'est levée pour Charlie", proclame-t-il, s'efforçant à ranimer l'attention pour l'Ukraine de l'Europe qui s'occupe désormais des problèmes réels, dont la lutte contre le terrorisme, au détriment des déclarations de plus en plus absurdes du dirigeant ukrainien.

attentats, Paris - Sputnik France
Daech = Donbass? Porochenko utilise les attentats de Paris pour pousser ses pions

Selon la journaliste américaine Diana Johnstone, le tweet du président ukrainien du 30 novembre témoigne d'une certaine confusion sur la nature des tragédies parisienne et ukrainienne. 

"La déclaration de M.Porochenko selon laquelle +les terribles évènements que la France a subis en ce mois de novembre sont une réalité quotidienne pour l'Ukraine depuis près de 21 mois+ est parfaitement absurde", relève Mme Johnstone, constatant qu'on a l'habitude de ce genre de propagande exagérée de Kiev. 

La journaliste relève que le président ukrainien s'évertue à brouiller les pistes entre belligérants du Donbass, et terroristes islamistes, fléau mondial dont ni la France ni la Russie n'ont été épargnées. 

Piotr Porochenko - Sputnik France
Piotr Porochenko compare la situation en Ukraine aux attentats de Paris

"Ca me fait penser qu'il considère que la communauté internationale est particulièrement ignorante et stupide. Parce que personne (…) ne peut prendre une déclaration pareille au sérieux. C'est grotesque, c'est ridicule, c'est absurde", dit-elle. 

Mme Johnstone considère qu'il s'agit là d'une tentative d'instrumentaliser des émotions haineuses, liées aux attentats de Paris, contre un autre pays, la Russie. 

Il est évident que Piotr Porochenko essaie d'exploiter la tragédie parisienne pour prétendre qu'il y a une analogie. Mais c'est faux. C'est faux et dégoutant d'autant plus que cela intervient alors que la France se rapproche de la Russie dans la lutte contre Daech.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала