Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie renforce son parc de bombardiers

S'abonner
La guerre en Syrie a fait revenir au premier plan l'avenir de l'aviation stratégique russe.

Le F-35 Lightning II - Sputnik France
Les avions qui changent les règles du jeu dans les airs
La lutte contre Daech a illustré une vérité universelle: si l'artillerie est le dieu de la guerre, les bombardiers sont indéniablement rois dans les airs. Les frappes contre les cibles au sol — des troupes ennemies ou des sites à potentiel industriel et économique sur la ligne arrière de l'ennemi — sont aujourd'hui la clé de la victoire. En Syrie, les terroristes ont déjà eu l'occasion de voir à l'œuvre les bombardiers stratégiques russes Tu-95, Tu-160 et Tu-22M.

Fin mai 2015, Moscou annonçait son intention de construire d'ici 2020 au moins 50 bombardiers Tu-160, également connus en Russie comme "Cygnes blancs" et "Blackjack" en Occident selon le code Otan. Pour que personne ne pense que Moscou a seulement l'intention de produire un matériel qui n'est pas de dernière génération au détriment de l'élaboration de nouveaux appareils, le commandant des forces aérospatiales russes Viktor Bondarev a également souligné que l'achat d'une "meute" de Cygnes blancs n'empêcherait pas de concevoir et de mettre en service le fameux bombardier furtif subsonique PAK DA.

Chasseur de cinquième génération Sukhoi T-50 (PAK FA) - Sputnik France
Le chasseur ultramoderne russe T-50 en service dès 2017
Selon l'ordre du jour actuel, le premier vol du PAK DA devrait avoir lieu d'ici 2019, et en 2023-2025 ces appareils remplaceront les Tu-95, Tu-22M et Tu-160.

Sa masse au décollage sera de 100 à 200 tonnes et il naviguera à vitesse subsonique. Le bombardier sera doté de missiles de croisière, y compris antinavires, ainsi que de bombes.

En parlant de la reprise de la production des Cygnes blancs, le vice-ministre russe de la Défense Iouri Borissov a déclaré à RIA Novosti: "En fait, c'est un nouvel avion — ce n'est pas un Tu-160 mais un Tu-160M2. Il aura de nouvelles caractéristiques techniques et de nouvelles capacités. L'avion restera le même mais il sera numérisé, et ses capacités seront complètement différentes".

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала