Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Faudra-t-il bientôt stocker le pétrole dans des piscines?

© Flickr / JacopoFaudra-t-il bientôt stocker le pétrole dans des piscines?
Faudra-t-il bientôt stocker le pétrole dans des piscines? - Sputnik France
S'abonner
Robert Dudley, président de la compagnie pétrolière BP, n'y est pas allé avec le dos de la cuiller lors de son intervention à la conférence pétrolière annuelle de Londres: selon lui, "on devra dès cette année stocker le surplus de pétrole dans des piscines".

D'après lui, l'équilibre entre l'offre et la demande "ne se rétablira qu'au deuxième semestre de l'année". Vitol, l'une des principales sociétés de trading pétrolier au monde, a présenté à Londres une comparaison très éloquente permettant de mieux comprendre l'état du marché. Selon le groupe suisse, au cours des six mois à venir les stocks de pétrole augmenteront d'un volume équivalent à la production annuelle du Nigéria — membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) en tant que premier producteur de brut sur le continent africain. Soit 360 millions de barils de pétrole. Les experts de Vitol et de BP tirent la même conclusion: alors que les réservoirs terrestres sont remplis, il est temps de louer tout navire capable de stocker du brut.

Petróleo - Sputnik France
Les puits de pétrole de schiste US mis en sommeil
Les réserves stratégiques américaines atteignent déjà plus de 500 millions de barils — un niveau sans précédent depuis 76 ans. Cette surcharge est également pointée par Goldman Sachs. D'après les experts de la banque, les prix du pétrole devraient chuter de manière si forte que cela suspendra l'extraction car il n'y aurait plus de dépôts pour stocker du brut. Selon Jeffrey Currie, expert en chef de Goldman Sachs en stratégie pétrolière, les prix du pétrole pourraient tomber au-dessous des 20 dollars le baril.

En deux jours, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et l'OPEP ont revu à la hausse leurs prévisions concernant le volume du surplus pétrolier sur le marché international. Le cartel pétrolier mené par l'Arabie saoudite estime désormais que cette année l'offre dépassera la demande de 720 000 barils par jour, ce qui dépasse de 190 000 barils par jour les données de l'analyse précédente. Les estimations de l'AIE sont encore plus pessimistes: le surplus journalier de pétrole devrait atteindre 1,75 millions de barils (+ 250 000 barils par rapport au pronostic précédent).

Pétrole - Sputnik France
Prix du pétrole: les prévisions de la Banque mondiale revues à la baisse
Tous les experts, entreprises et sociétés sont très attentifs à ce qui se dit lors de la conférence pétrolière annuelle de Londres. Igor Setchine, patron du géant russe Rosneft, s'est également rendu dans la capitale britannique. Le chef de la principale société pétrolière russe a exprimé un autre point de vue: d'après lui, les prix bas du pétrole et la chute rapide des investissements dans la prospection et l'extraction pourraient transformer bientôt l'excédent en déficit. Il estime que le marché se rééquilibrera d'ici la fin de l'année pour progresser vers une hausse de la demande d'ici la fin 2017. Le déficit se chiffrerait ainsi à 700 000 barils par jour. Il n'exclut pourtant pas que les spéculateurs puissent faire chuter davantage les hydrocarbures dans un avenir proche.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала