Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Raid aérien américain contre Daech en Libye

© Sputnik . Andrei Stenin  / Aller dans la banque de photosSituation en Libye
Situation en Libye - Sputnik France
S'abonner
Le raid visait un immeuble où s’était réfugié un Tunisien impliqué dans les attentats contre le musée du Bardo, à Tunis, en mars dernier et un hôtel de Sousse, en juin.

la Maison blanche - Sputnik France
Situation en Libye: la Maison Blanche dans l’impasse
Des avions américains ont bombardé un camp de Daech en Libye, faisant au moins 40 morts, annonce vendredi le New York Times se référant à un diplomate occidental.

Selon le diplomate, le raid visait un immeuble où s’était réfugié un Tunisien impliqué dans les attentats contre le musée du Bardo, à Tunis, en mars dernier et un hôtel de Sousse, en juin.

Le maire de la ville libyenne de Sabratha, près de la frontière tunisienne, avait auparavant annoncé que des avions non identifiés avaient bombardé dans la nuit un immeuble dans lequel vivaient des "travailleurs étrangers", tuant 41 d'entre eux et en blessant six autres.

Les pays occidentaux considèrent Sabratha comme un bastion de Daech dans l'ouest de la Libye.

Cette semaine, le président américain Barack Obama a déclaré, lors d'une conférence de presse qu' "en ce qui concerne la Libye, j'ai clairement fait savoir que nous poursuivrons Daech partout où il ferait son apparition, de la même manière que nous l'avons fait avec Al-Qaida".

Suite au renversement et à l'assassinat de Mouammar Kadhafi, en 2011, ainsi qu'à la guerre civile, la Libye a été plongée dans le chaos politique où jusqu'alors œuvraient deux parlements. La dualité du pouvoir dans le pays a perduré jusqu'à la fin de l'été dernier: il était revendiqué d'une part par le premier ministre Abdallah al-Thani et le parlement, qui avait remporté les élections et siégeait à Tobrouk, et d'autre part par le congrès général national siégeant à Tripoli à la tête duquel on trouve le premier ministre islamiste Omar al-Hassi.

Le 17 décembre 2015, l'accord sur un gouvernement d'union a été signé sous l'égide de l'Onu à Skhirat, au Maroc.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала