Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

70e exécution de l’année en Arabie saoudite

© © Flickr.com/Buen Viajero/cc-byl'Arabie saoudite
l'Arabie saoudite - Sputnik France
S'abonner
Un Saoudien condamné à mort pour meurtre a été décapité au sabre dimanche, portant à 70 le nombre des exécutions en Arabie saoudite depuis le début de l'année.

Alaa al-Zahrani avait été reconnu coupable du meurtre d'un compatriote, Yassine al-Soumairi, tué à coups de pierres sur la tête à la suite d'un différend, a indiqué le ministère de l'Intérieur, précisant dans un communiqué que l'exécution a eu lieu à Jeddah (ouest).

Femmes iraniennes protestant contre l'exécution de Nimr al-Nimr - Sputnik France
Un ministre saoudien justifie l’exécution du dignitaire chiite al-Nimr
Le 2 janvier, 47 personnes ont été mises à mort pour "terrorisme" dans le royaume, notamment le dignitaire et opposant chiite saoudien Nimr al-Nimr, dont l'exécution a provoqué une crise diplomatique entre Ryad et Téhéran.

Le cheikh Nimr avait été condamné à mort en octobre 2014 pour "sédition", "désobéissance au souverain" et "port d'armes" par un tribunal de Ryad spécialisé dans les affaires de terrorisme. Son arrestation en juillet 2012 s'était déroulée de manière mouvementée et deux de ses partisans avaient été tués au cours des manifestations qu'elle avait provoquées.

En 2015, 153 personnes ont été exécutées en Arabie saoudite, selon un décompte de l'AFP basé sur des chiffres officiels, un niveau inégalé depuis 20 ans dans ce royaume ultraconservateur régi par une interprétation rigoriste de la loi islamique.

Les autorités invoquent la dissuasion pour justifier la peine de mort dans des affaires de terrorisme, de meurtre, de viol, de vol à main armée et de trafic de drogue.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала