Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'abaya, symbole de la révolution de la mode musulmane

S'abonner
Selon des designers, les préférences vestimentaires des femmes musulmanes ont changé. Actuellement, elles souhaitent que l'abaya, non seulement, cache leur silhouette, mais aussi exprime leur individualité.

Aux yeux des Occidentaux, l'abaya noire, vêtement des femmes musulmanes porté dans les pays du Golfe, symbolise l'absence de liberté. Mais cette idée est loin de la réalité. Au contraire, l'abaya est devenue un élément important de l'industrie de la mode.

​D'après la designer arabe Mona Abdul Karim Al Mutawa, la technologie de la création des vêtements pour les femmes musulmanes a connu une vraie révolution.

​"Actuellement, l'abaya doit correspondre aux vêtements qui sont mis au-dessous et mettre en valeur la femme", estime Mme Al Mutawa, dont les robes se vendent dans le monde entier.

​Mona Abdul Karim Al Mutawa pense que cette nouvelle conception de l'abaya est apparue grâce à l'influence des réseaux sociaux ou de personnalités, blogueuses, animatrices de télévision ou actrices vêtues d'abayas colorées, cousues avec fantaisie. "Cela a créé une impression de norme", dit-elle.

"Des expériences similaires dans les réseaux sociaux ont aidé les designers, donnant un souffle de liberté à la création des abayas", souligne Mme Al Mutawa.

​Les préférences des femmes en ce qui concerne les abayas changent d'un pays du Golfe à l'autre. Les femmes du Bahreïn et du Koweït sont les moins conservatrices. Elles portent des abayas de couleurs différentes. Les plus traditionalistes sont les femmes originaires de l'Arabie saoudite et du Qatar. Elles préfèrent toujours des abayas noires avec un minimum de décorations.

Barbie hijab débarque sur Instagram - Sputnik France
Barbie hijab débarque sur Instagram
Les femmes arabes ne sont pas forcées de porter l'abaya.

"Si une femme le souhaite, elle peut porter des vêtements européens modestes. Mais porter l'abaya est notre tradition, car chaque femme la portant se sent comme une princesse", précise pour sa part Cheikha Hind Al-Qassemi, une musulmane qui possède sa propre maison de haute couture.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала