Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Turquie décrète un couvre-feu dans deux régions à dominante kurde

© AFP 2021 MUSTAFA OZER Turkish soldiers patrol on a road near the Turkey-Iraq border in the mainly Kurdish southeastern province of Sirnak (File)
Turkish soldiers patrol on a road near the Turkey-Iraq border in the mainly Kurdish southeastern province of Sirnak (File) - Sputnik France
S'abonner
L'armée turque s'apprête à mener, dans trois régions du sud-est du pays, une opération contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Les autorités des provinces de Hakkari et de Mardin du sud-est de la Turquie ont annoncé l'instauration d'un couvre-feu illimité dans les régions de Yuksekova et de Nusaybin.

Une combattante kurde - Sputnik France
Turquie: "les Kurdes victimes de purification ethnique"
La mesure restrictive en question entre en vigueur le 13 mars et est appelée à garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens dans un contexte d'intensification des incidents liés au terrorisme, indiquent les administrations des provinces. Dans la région de Yuksekova, le couvre-feu sera appliqué à partir de 22h00 (20h00 GMT) et dans celle de Nusaybin à minuit (22h00 GMT).

Le chef de la diplomatie turque, Efkan Ala, a annoncé vendredi qu'une nouvelle opération antiterroriste contre les membres du PPK, interdit en Turquie, allait bientôt débuter dans trois régions du sud-est du pays, dont celle de Sirnak. Le journal Hurriyet a de son côté rapporté dimanche que près de 80 chars ont été dépêchés au cours de la semaine qui s'est écoulée dans la région de Yuksekova.

Des femmes kurdes - Sputnik France
"La Turquie fait tout pour cacher le massacre des Kurdes"
En décembre dernier, les autorités turques ont instauré un couvre-feu dans plusieurs régions kurdes du sud-est du pays en proie à des heurts entre forces de sécurité et militants du PKK. Selon l'état-major de l'armée turque, plus de 1.000 combattants kurdes auraient été abattus dans les régions en question depuis la mi-décembre. Les représentants du Parti démocratique des peuples (HDP) affirment cependant que l'opération a fait des dizaines de morts parmi la population civile.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала