Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Quand une puce soviétique porte un préjudice de 140 M USD à un lac américain

© Flickr / puceQuand une puce soviétique porte préjudice de 140 M USD à un lac américain
Quand une puce soviétique porte préjudice de 140 M USD à un lac américain - Sputnik France
S'abonner
La puce d'eau Bythotrephes longimanus a augmenté, depuis 2009, d'un mètre l’opacité du lac américain Mendota qui se trouve dans l’Etat du Wisconsin. Les dommages, que les eaux troubles du lac ont causés à l'économie américaine, sont estimés à environ 140 millions de dollars (125 millions d’euros).

Homard américain - Sputnik France
La Suède appelle l'UE à interdire les homards américains
La Bythotrephes longimanus est entrée dans le Mendota depuis les Grands Lacs où elle aurait été amenée par des navires soviétiques venant aux Etats-Unis dans les années 1980, note le journal Proceedings of the National Academy of Sciences. La puce a presque détruit le plancton local qui maintenait auparavant l'eau du lac à l'état transparent en mangeant les algues.

Pour leurs estimations, les scientifiques ont fait appel à une enquête menée parmi les habitants des maisons au bord du lac. Les habitants locaux ont exprimé leur volonté de donner 640 dollars chacun pour nettoyer le lac. Le fait est que l'eau trouble ne permet pas de nager et pêcher dans le lac, conduisant ainsi au fait que le prix de l'immobilier aux abords a diminué de manière significative.

Une puce - Sputnik France
Quand les femmes koweïtiennes cherchent des puces dans leur tête
Néanmoins, les biologistes soulignent que la nature elle-même peut réparer les dégâts causés par l'homme. Depuis la même Union soviétique, les mollusques Dreissena polymorpha ont pénétré dans les eaux américaines. Ainsi, ces mollusques ont nettoyé en quelques années les eaux boueuses du lac Erié, l'un des cinq Grands Lacs qui se trouvent entre les Etats-Unis et le Canada.

La mondialisation et la croissance du commerce mondial a conduit à une propagation active sur Terre des espèces envahissantes, dont l'expansion menace la diversité biologique. La raison initiale de leur prolifération est l'introduction volontaire ou accidentelle d'organismes en dehors de leurs habitats naturels.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала