Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les réfugiés trouvent de nouvelles voies pour pénétrer en Europe

© AFP 2021 JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET Les réfugiés trouvent de nouvelles voies pour pénétrer en Europe
Les réfugiés trouvent de nouvelles voies pour pénétrer en Europe - Sputnik France
S'abonner
Au lieu de la "route des Balkans" close depuis février, ils optent pour la "route italienne" et la "route bulgare".

An Afghan migrant sits among tents at a makeshift camp for refugees and migrants at the port of Piraeus, near Athens, Greece March 24, 2016. - Sputnik France
La Grèce au bord d'une catastrophe humanitaire
La fermeture de la soi-disant "route des Balkans" (Grèce, Macédoine, Serbie, Croatie, Autriche, Allemagne) n'a pas porté ses fruits, les migrants ayant trouvé la possibilité de tracer de nouveaux itinéraires de migration illégale en Europe, écrit le Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Selon l'édition, les migrants ont créé des "routes italienne et bulgare".

La première commence sur la côte sud de la Turquie, à Mersin, près de la frontière turco-syrienne, ou, pour ceux qui ont précédemment débarqué en Grèce, à Athènes, la capitale grecque. Par la suite, pour une rémunération variant entre 3.000 et 5.000 euros, ils pénètrent, grâce aux passeurs illicites, en Italie à bord de petits bateaux de commerce et de pêche.

Sommet UE-Turquie - Sputnik France
Fermeture de la route des Balkans, ou comment l’UE compte abandonner la Grèce
Certains migrants préfèrent atteindre l'Italie en traversant la frontière grecque avec l'Albanie d'où ils naviguent vers l'Italie par mer. Les déplacements transfrontaliers par voie terrestre à travers le territoire du Monténégro, de la Bosnie-Herzégovine en direction des pays nord-européens sont compliqués par les nombreuses mines antipersonnel inexplosées datant de la guerre des Balkans, dans les années 1990.

Un autre itinéraire passe par la Bulgarie. Pour diverses raisons, il est bien moins attrayant pour les migrants que les "routes italiennes". A travers la Bulgarie, les réfugiés se rendent en Roumanie ou en Serbie. Dans le premier cas, ils ont un obstacle naturel à surmonter, les Carpates, une chaîne de montagnes d'Europe centrale. Dans le deuxième, le problème est que la frontière entre la Serbie et l'Union européenne n'est pas suffisamment étendue et fait l'objet d'une surveillance accrue. Ce qui oblige la plupart des migrants à s'installer en Bulgarie.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала