Qui blâmer pour vos échecs? Les cellules nerveuses!

Ayant paralysé les sections du cerveau chargés des échecs, les biologistes japonais sont arrivés à transformer en gagnants des poissons-losers dans des combats contre leurs rivaux.

Science - Sputnik France
Des scientifiques britanniques ont découvert les "gènes de la mort"
Pour assurer une coexistence réussite d'un groupe, il est important que les mâles les plus forts prennent les meilleures places dans la hiérarchie sociale. Par conséquent, le but principal de l'agression intra-espèce n'est pas le meurtre où les blessures graves, mais la lutte pour le statut social. Généralement, la victoire est emportée par ce mâle qui arrive à mettre en fuite son adversaire.

En observant la concurrence parmi les poissons-zèbre (Danio rerio), des scientifiques japonais ont identifié les sections du cerveau de l'animal chargées de prendre la décision de poursuivre le combat où d'abandonner, rapporte la revue Science.

Les chercheurs ont poussé des poissons-zèbre à se battre en groupes de deux, ensuite ils évaluaient l'activité électrophysiologique des sections du cerveau. Lors de l'étude, les biologistes ont identifié deux sous-régions du habenula dorsal qui régulent le dénouement du conflit.

Un scientifique - Sputnik France
Des scientifiques japonais ont synthétisé des poils de cellules souches
Les scientifiques ont cultivé des poissons génétiquement modifiés dont les fonctions d'"échec" ou "de victoire" étaient paralysées. Les poissons avec les "neurones de victoire" bloqués abandonnaient le combat, qu'importe la taille ou le niveau de l'agresseur. A l'opposé, les poissons-zèbre avec les "neurones d'échec" paralysés remportaient leurs combats.

Précédemment, les biologistes avaient trouvé que l'échec ou la victoire changeait le niveau d'activité des gènes dans les cellules du cerveau des poissons. Cela, à son tour, affecte leur comportement et définie leur statut social.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала