Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Rebaptiser l’Ukraine et autres pétitions absurdes publiées sur le site de Porochenko

© RIA Novosti . Mikhail Palinchak / Aller dans la banque de photosLe président ukrainien Piotr Porochenko
Le président ukrainien Piotr Porochenko - Sputnik France
S'abonner
Abattre des satellites russes, rebaptiser l'Ukraine et ukrainiser les noms de famille russes, autant de propositions publiées sur le site du président ukrainien Piotr Porochenko. Ces pétitions ne sont signées que par quelques utilisateurs mais se diffusent largement sur le Web du fait de leur absurdité.

L'initiative la plus absurde a été publiée le 24 mars et a été signée par 125 internautes. Il s'agit d'une pétition demandant d'interdire la construction du pont vers la Crimée.

La deuxième initiative la plus populaire prône la destruction du pont énergétique en Crimée. Les auteurs de la pétition proposent d'installer sur des navires passant par le détroit de Kertch des résonateurs dont la fréquence coïncide avec celle du pont, ce qui provoquerait sa destruction.

Des internautes ont été également fait preuve d'imagination en proposant de taxer les vols des sondes spatiales russes au-dessus de l'Ukraine. En cas de refus de paiement, l'auteur de la pétition propose "de capturer" les sondes et de les "détruire en tant qu'objets de contrebande". Cette initiative a même attiré l'attention du vice-ministre russe chargé du complexe militaro-industriel Dmitri Rogozine.

"L'Ukraine discute de la proposition d'abattre des orbiteurs russes de Roscosmos (entreprise d'État pour les activités spatiales — ndlr) volant au-dessus de son territoire. Si je comprends bien, c'est un effectif de frondeurs des bataillons de Bandera qui sera chargé de cela?", a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Les internautes ukrainiens proposent aussi d'ukrainiser les noms de famille russes. "Afin de poursuivre la décommunisation de notre Etat, je propose de modifier les noms de famille russes et de les ukrainiser. Ivanov — Ivanenko, Kouznetsov — Kouzmenko etc.", explique l'auteur de cette initiative. Il propose également de déchoir de la nationalité ukrainienne ceux qui ne souhaiteraient pas changer leur nom de famille. Depuis son lancement le 19 avril, la pétition a recueilli quatre signatures.

Un autre activiste va encore plus loin et propose de rebaptiser toute l'Ukraine en Russie kiévienne. Il souligne que ce changement de nom est indispensable "pour qu'on ne dise pas que nous, citoyens ukrainiens, n'avont jamais été indépendants". Depuis sa publication, la pétition a été signée par 667 internautes.

Plusieurs autres initiatives sont liées au référendum au Pays-Bas, au cours duquel une majorité de Néerlandais a voté contre l'association de l'Ukraine et de l'Union européenne. En réponse à cette décision des Néerlandais, un internaute a proposé d'introduire un régime de visas avec le Pays-Bas.

Les activistes civils n'ont pas épargné l'ancien premier-ministre ukrainien Arseni Iatseniouk. Les internautes ont proposé de l'envoyer dans le Donbass pour qu'il participe à des actions militaires au sein de l'armée ukrainienne.

premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk - Sputnik France
L'enlèvement de Iatseniouk et autres particularités de la démocratie ukrainienne
Pour qu'une pétition soit examinée par le président ukrainien, il faut qu'elle recueille au minimum 25.000 signatures dans un délai de 92 jours. Chaque demande est examinée au regard de sa conformité à la loi et de la pertinence de son application. Heureusement, le nombre de signatures n'est pas à la hauteur du buzz que ces pétitions provoquent.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала