Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Serbie: les forces pro-européennes l'emportent aux législatives

© REUTERS / Marko DjuricaSerbian Prime Minister and leader of the Serbian Progressive Party (SNS) Aleksandar Vucic waves to his supporters during a rally ahead of Sunday's election, in Belgrade April 21, 2016.
Serbian Prime Minister and leader of the Serbian Progressive Party (SNS) Aleksandar Vucic waves to his supporters during a rally ahead of Sunday's election, in Belgrade April 21, 2016. - Sputnik France
S'abonner
La coalition du premier ministre serbe Aleksandar Vučić vient de remporter les élections législatives anticipées avec 49% des suffrages d'après les résultats préliminaires de la commission électorale serbe.

drapeau de la Serbie - Sputnik France
Cette longue marche de la Serbie vers l’Union européenne
Le Parti socialiste de Serbie, l'autre "parti au pouvoir" — mené par Ivica Dačić, vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères — arrive en deuxième position avec 12% des voix.

Les deux forces au pouvoir n'ont donc pas vraiment amélioré leurs résultats par rapport au scrutin précèdent — les législatives anticipées de 2014 — où ils avaient recueilli respectivement 48% et 13% des suffrages.

Aleksandar Vučić a déjà annoncé sa victoire et la poursuite de sa politique d'intégration européenne. "Nous aimons la Serbie, nous respectons la Russie et les États-Unis, et nous nous dirigeons vers l'UE": tel était le slogan du premier ministre avant ces élections.

C'est lui qui avait initié ces élections anticipées afin de consolider son pouvoir dans un contexte où l'on observe un renforcement des tendances antieuropéennes et prorusses au sein de la société serbe. Il devait être particulièrement inquiet du retour de Vojislav Šešelj, leader du Parti radical, dans la politique serbe: ce dernier a été récemment acquitté par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie.

Le président serbe Tomislav Nikolic lors d'une visite à Vienne le 27 mars 2014 - Sputnik France
La Serbie se dit attachée à son non-alignement
Car Aleksandar Vučić est un ancien membre du Parti radical qui a drastiquement changé ses vues en faveur de l'amitié avec l'UE — et les Serbes ne l'ont pas oublié. Le retour du leader charismatique qu'est Vojislav Šešelj créait donc une menace pour les forces pro-européennes, car il était susceptible de fédérer les forces eurosceptiques du pays. Aleksandar Vučić a notamment initié les élections anticipées pour empêcher ce processus de prendre de l'ampleur.

Le Parti radical de Vojislav Šešelj a obtenu près de 8% des voix selon les données préliminaires, ce qui en fait désormais la troisième force au Parlement national.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала