Quand photographier son repas devient un art…

© Instagram / girleatworldKoulouri (anneau de pain au sésame) à Athènes, Grèce
Koulouri (anneau de pain au sésame) à Athènes, Grèce - Sputnik France
La page Instagram de cette jeune fille révélera mieux la cuisine de rue de diverses cultures que de gros livres poussiéreux.

Les photos de plats ont envahi chaque recoin d'Internet au point que l'idée pourrait paraître on ne peut plus banal. Pour dissiper cette tendance, Melissa Hie a lancé le projet "Girl Eat World" ("Une fille qui mange le monde") sur sa page Instagram.

Elle a commencé à voyager en 2009 quand elle a déménagé seule à Singapour. En 2010, après un court voyage en Thaïlande, elle savait que les voyages, la nourriture et les photos étaient sa passion. Et l'histoire de "Girl Eat World" a commencé.

Un gros sashimi de saumon à Kyoto, Japon

"En l'été 2013, j'ai fait mon premier voyage avec un simple sac à dos en Europe toute seule", explique Melissa. "Je n'avais pas envie de demander aux étrangers de prendre des photos de moi et je ne suis pas fan de selfies, mais je suis toujours en train de manger, donc je pris des photos de la nourriture à chaque endroit mémorable où je passais".

Pisang Goreng (beignets de banana) au fromage et chocolat à Lombok, Indonésie

Ensuite, quand elle a posté ces photos sur sa page Facebook, elle a reçu un grand nombre de commentaires positifs de ses amis. Ainsi, la jeune fille a continué à prendre des photos des plats dans chaque ville, non seulement pour attirer plus d'abonnés, mais encore pour son propre amusement".

Une brioche aux haricots rouges à Kobe, Japon

Empanadas (pâtisserie avec différentes garnitures) à Majorque, Espagne

Teh Tarik (thé) à Singapour

Vin de prune chaud à Varsovie, Pologne

Chendol (dessert traditionnelle de glace) sur l'île de Penang, Malaisie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала