Pyongyang voit rouge suite aux déclarations de la présidente sud-coréenne

© Flickr / Republic of KoreaLa présidente sud-coréenne Park Geun-hye
La présidente sud-coréenne Park Geun-hye - Sputnik France
Les récents propos de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye ont déclenché la colère en Corée du Nord.

Le Comité nord-coréen pour la réunification pacifique de la Corée a qualifié de provocation politiquement motivée une déclaration de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye faite au cours d'une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité nationale tenue jeudi. 

Park Geun-hye a notamment déclaré que la Corée du Nord n'avait pas d'avenir si elle réalisait un nouvel essai nucléaire. 

"De tels propos insultant la dignité, le système social et le peuple nord-coréen ne sont rien d’autre qu'une provocation politiquement motivée impardonnable", écrit le Comité pour la réunification pacifique dans un communiqué. 

Selon le Comité, Park Geun-hye, "responsable de l'état catastrophique des relations intercoréennes, sera sévèrement condamnée par la nation coréenne dans son ensemble".  

Pyongyang - Sputnik France
La Corée du Nord organise le premier congrès de son parti depuis 36 ans
Dans son intervention devant le Conseil de sécurité nationale, la présidente sud-coréenne a évoqué la forte probabilité d'un nouvel essai nucléaire en Corée du Nord en prévision du 7e congrès du Parti du travail de Corée qui s'ouvre le 6 mai. 

La présidente a chargé le gouvernement de réunir d'urgence le Conseil de sécurité nationale si Pyongyang effectue un test nucléaire pendant sa visite en Iran du 1er au 3 mai. 

Elle a également appelé les forces armées à être prêtes à "des provocations éventuelles du Nord". 


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала