Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Oubliez la crise mondiale, le monde est à court d’eau douce"

© AFP 2021 Prakash SINGH"Oubliez la crise mondiale, le monde est à court d’eau douce"
Oubliez la crise mondiale, le monde est à court d’eau douce - Sputnik France
S'abonner
Selon Nestlé, si le reste du monde consommait autant de viande que les Américains, les ressources en eau douce auraient été épuisées il y a 15 ans.

La planète est sur une trajectoire "potentiellement catastrophique" en terme de ressources, évoque le rapport secret "Tour d'horizon avec Nestlé: oubliez la crise financière mondiale, le monde est à court d'eau douce". Le texte du document, daté de 2009, a été publié sur Reveal, le site de l'ONG Center for Investigative Reporting.

La Russie a-t-elle trouvé une alternative aux exportations de pétrole?

C'est la demande toujours croissante de bœuf, de poulet et de porc dans des pays comme la Chine ou l'Inde et leur consommation importante en Europe et aux États-Unis qui constituent la pierre angulaire du problème. 

Par exemple, le régime actuel d'un Américain est de 3.600 calories par jour, avec une consommation de viande substantielle. D'après Nestlé "si le monde entier était passé à ce standard, les ressources mondiales en eau douce auraient été épuisées à un niveau de population de 6 milliards de personnes, ce que le monde a atteint en l'an 2000".

Cela permet à l'entreprise d'affirmer que si la population mondiale n'adopte pas un régime alimentaire moins centré sur la viande, les humains feront face à une pénurie d'eau douce d'ici 2025. Les spécialistes de Nestlé préviennent également que si rien ne change, la situation deviendra catastrophique d'ici 2050.

Comment on devient dépendant de malbouffe - Sputnik France
Comment on devient dépendant de la malbouffe

Dans ce contexte, Nestlé propose quatre solutions: la création d'un marché virtuel de l'eau, la suppression des subventions pour les biocarburants, l'adoption de plus d'OGM pour cultiver des plantes résistantes au manque d'eau, et la libéralisation du commerce agricole mondial.

Moins de biocarburants, plus d'OGM, toujours plus de libéralisme… Des options politiquement controversées qui ne manqueront pas de soulever des questions sur l'objectivité de ce "rapport secret" de la multinationale alimentaire.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала