Les cerfs à queue blanche à l’assaut de New-York

Les autorités newyorkaises demeurent perplexes face à une vigoureuse croissance de la population des cerfs.

Les cerfs, ces seigneurs des bois, se sentent apparemment très chez eux à New York. L'île de Staten Island, l'un des cinq arrondissements de cette ville américaine, en est envahie.

Ce voisinage peu banal rend les Newyorkais perplexes, et il y a de quoi. Aussi nombreux qu'ils sont aujourd'hui, les animaux menacent les habitants des arrondissements voisins ainsi que l'environnement. Il s'agit avant tout d'accidents routiers causés par des rencontres fortuites avec les bêtes, mais aussi des maladies que transmettent les tiques qui s'accrochent au poil des cerfs.

À Staten Island, la population des cerfs multiplie à vue d'œil. Les experts racontent qu'il y a quelques années un tout petit groupe de ces animaux est arrivé dans l'île depuis l'Etat voisin du New Jersey. À ce qu'ils affirment, les cerfs ont emprunté la voie maritime pour atteindre l'île. En 2014, ils étaient déjà 763 et la population continuait d'augmenter.

On voit bien que ce chat ne fait pas trop confiance au cerf. - Sputnik France
Un chat tombe nez à nez avec un cerf
Propice à la reproduction, Staten Island est pauvres en fauves ce qui rend l'île, aux yeux de ces ruminants, extrêmement attirante.
Cependant, les autorités newyorkaises sont bien déterminées à mettre fin à cette dolce vita. Pour assurer "la sécurité et l'harmonie" des habitants de l'île, Bill de Blasio, maire de New York, promet de créer des réserves naturelles. Mais pour commencer, a-t-il dit, il faudra d'abord stériliser les cerfs.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала