De la chaleur, de la lumière, et ce liquide se transforme en pierre

Une équipe de chercheurs japonais des universités de Kobe et de Tokyo a réussi à synthétiser une substance métallique capable de passer à l’état solide sous l’action de la lumière et à l’état liquide sous l’effet de la chaleur. Ce nouveau polymère pourrait être utilisé pour l’impression 3D, estiment les scientifiques.

La nouvelle substance fait partie de la classe de polymères de coordination métallo-organiques, composés chimiques susceptibles de former des structures poreuses modulables. De telles structures, affublées du joli nom de "Lego moléculaire", sont synthétisées en laboratoire depuis 1989 par le biais de réactions chimiques en solution.

En l'occurence, les scientifiques japonais ont élaboré une nouvelle méthode de synthèse dans laquelle la lumière joue le rôle de catalyseur de solidification.

Les chimistes sont partis du principe que le caractère des liens entre les ions des métaux et ceux des molécules organiques qui forment un polymère, et par conséquent son état physique, est susceptible d'être modifié sous l'effet de facteurs extérieurs, notamment la chaleur et la lumière.

En modifiant ces deux paramètres, les scientifiques ont réussi à synthétiser un liquide ionique à base d'un cyano-complexe de ruthénium, doté de propriétés physiques hors du commun: exposée pendant quelques heures au rayonnement UV, la substance se transforme en polymère de coordination amorphe, tandis que chauffée pendant une minute à 130° C, elle revient à l'état liquide.

A en croire les chimistes, le polymère synthétisé pourrait être utilisé dans la photolithographie et l'impression 3D.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала