Ce logiciel démasquera-t-il les terroristes grâce à leur visage?

Une startup israélienne affirme pouvoir prédire les penchants criminels via une analyse de visage. La précision atteindrait 80%.

La startup israélienne Faception, auteur d’un nouveau système permettant de pronostiquer les penchants criminels sur la base d'une analyse de visage, a remporté un succès important: les forces de l'ordre ont signé un contrat avec les concepteurs du logiciel.

Selon les développeurs, la conception de Faception est basée sur 15 classificateurs qui permettent de détecter les traits de caractère d'une personne à l'aide de l'analyse de son visage avec 80% de précision. 

"Notre système connaît les gens mieux qu'ils ne se connaissent les uns les autres. Notre personnalité se base sur notre ADN et est représentée par notre visage", a précisé le directeur exécutif de Faception Shay Gilboa.

Les services spéciaux envisagent de tester le logiciel afin de détecter les terroristes potentiels. Mais les développeurs affirment que ce produit peut être utilisé plus largement, par exemple pour détecter les hackers, les pédophiles voire les tricheurs au jeu de cartes.

Google - Sputnik Afrique
L'intelligence artificielle de Google compose sa première chanson

Faception a démontré son système en action lors d'un tournoi de poker organisé par la société. 50 joueurs amateurs y ont participé. Le logiciel devait détecter quatre gagnants. Deux d'entre eux figuraient parmi les vainqueurs du tournoi.

Cependant, la technologie a suscité de vives réactions chez les experts du domaine informatique. 

The loading screen of the Facebook application on a mobile phone is seen in this photo illustration taken in Lavigny May 16, 2012. - Sputnik Afrique
Facebook présente sa toute nouvelle intelligence artificielle

"Je peux analyser votre visage et prédire que vous êtes un assassin. Est-ce que c'est un prétexte pour vous arrêter? C’est assez discutable", a déclaré le professeur d'informatique de l'Université de Washington Pedro Domingos.

"Les preuves qui sont à la base de ce système sont très faibles. Nous pensions qu'on ne recourait plus à la physiognomonie depuis 100 ans", a déclaré de son côté le professeur du département de psychologie de l'Université de Princeton Alexandre Todorov.

Les scientifiques citent un exemple récent, quand un ordinateur a appris à détecter la différence entre les loups et les chiens. L'exactitude a atteint 100%. Mais ensuite, il s'est trouvé que l'analyse était basée sur l'arrière-plan des photos, les loups étant toujours photographiés dans la nature. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала