Erdogan accuse l'Allemagne de génocide des peuples africains

© © Photo: REUTERS/StringerRecep Tayyip Erdogan
Recep Tayyip Erdogan - Sputnik Afrique
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a de nouveau fustigé l'Allemagne pour la reconnaissance du génocide des Arméniens dans l'Empire ottoman.

Intervenant devant les étudiants de l'Institut Sabahattin Zaim à Istanbul, le dirigeant turc a rappelé les massacres commis entre 1904 et 1908 par l'armée allemande dans l'actuelle Namibie, dénommée à l'époque "Sud-Ouest africain".

Bekir Bozdeg, ministre turc de la Justice - Sputnik Afrique
Berlin reconnaît le génocide arménien, un ministre turc évoque la Shoah
Lorsque, en 1904, les tribus locales Herero et Nama résistèrent aux troupes coloniales, le général Lothar von Trotha donna l'ordre de les exterminer. Repoussées dans le désert, sans eau et sans nourriture, environ 80.000 personnes moururent en quelques semaines.

En 2015, l'Allemagne a qualifié de génocide les massacres commis entre 1904 et 1908 par son armée dans l'actuelle Namibie.

"L'Allemagne, je le répète encore une fois: vous devez rendre compte de l'élimination de plus de 100.000 Namibiens", a lancé M.Erdogan cité par le Daily Sabah.

Selon lui, l'Allemagne est "le pays le moins bien placé au monde" pour parler de génocide.

"Notre histoire, ce n'est pas une histoire de massacres, mais de miséricorde et de compassion, contrairement à l'Allemagne", a affirmé le chef d'Etat turc.

Un panneau à Erevan représentant les Instruments du génocide de 1915 dans l'Empire ottoman - Sputnik Afrique
"Ankara doit cesser de jouer à l'autruche" concernant le génocide arménien
La chambre basse du parlement allemand a voté le 2 juin à une majorité écrasante un document reconnaissant le génocide des Arméniens dans l'Empire ottoman en 1915.

En représailles, la Turquie a rappelé son ambassadeur en Allemagne Hüseyin Avni Karslıoğlu. Recep Tayyip Erdogan a pour sa part estimé que le vote des députés allemands était susceptible de "considérablement affecter" les relations entre Ankara et Berlin.

Précédemment, Ankara, qui nie toujours l'organisation d'une campagne pour une élimination systématique des Arméniens en 1915-1916 sur son territoire actuel, a haussé le ton contre l'Allemagne, où vit une importante communauté turque.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала