Le bus des supporters russes encerclé par la police française

Les forces spéciales françaises ont bloqué un bus qui transportait à Lille des dizaines de supporters russes. Ces derniers ont été traités comme des terroristes, dénonce leur porte-parole.

Alexandre Chpriguine, le président de l'Association des supporters russes, a raconté que le bus avec 50 supporters russes faisant route vers Lille, où l'équipe russe doit affronter celle de Slovaquie mercredi après-midi, avait été arrêté par les forces spéciales françaises.

"Lorsque notre bus a quitté Cannes, des policiers l'ont encerclé, une centaine d'hommes armés", a-t-il expliqué.

Tout d'abord, les supporters russes ont été avertis que le bus devrait être examiné en vue de déceler la présence d'armes et de drogues. Ensuite, des policiers ont annoncé qu'il s'agissait "d'une vérification et d'un mandat du Parquet de la France", selon M.Chpriguine.

Les supporters russes ont déclaré qu'ils ne sortiraient pas et ont demandé l'aide d'un interprète.

Les violences à Marseille - Sputnik Afrique
35 blessés dans les violences à Marseille, un homme entre la vie et la mort
"C'est du n'importe quoi. Pourquoi est-ce qu'ils n'ont pas travaillé à Marseille comme ils le font maintenant?", s'est indigné le chef de l'Association des supporters russes.

Alexandre Chpriguine a en outre écrit sur son compte Twitter qu'on avait annoncé au premier homme sorti du bus qu'il serait expulsé de France pour "terrorisme". 

Les autorités françaises ont ensuite annoncé l'expulsion de deux femmes "qui n'ont évidemment participé à aucun désordre", d'après Alexandre Chpriguine.

"On attend actuellement le consul. Ils ont 20 arrêts d'expulsion. On ne nous donne pas d'eau, on est encerclés dans le bus. Un homme se sent très mal. On a appelé les urgences. On ne nous laisse pas aller aux toilettes. Ils ont pour le moment annulé l'assaut. On est dans un bus sans air et on étouffe. Il fait plus de 30 degrés à Cannes", a raconté Alexandre Chpriguine.

Il a ajouté que les supporters menacés d’expulsion par la police française ne se trouvaient pas dans le port de Marseille au moment des incidents.


Suite à un commentaire de la mairie, l’information érronnée concernant le déplacement du maire de Cannes David Lisnard a été retirée.

Nous présentons à M. le Maire nos excuses.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала