"Ici, il y a beaucoup de gaz, de pétrole... et à bas prix"

Les investisseurs étrangers sont toujours intéressés à investir en Russie, attirés par l'étendue de son territoire et par ses ressources naturelles. Dans quelles compagnies investissent-ils et quelle est la raison principale de leur attachement au pays des ours? Patrick Pouyanné, directeur de l'entreprise française Total, explique.
Hubert Védrine - Sputnik Afrique
Hubert Védrine prône le pragmatisme dans les relations avec la Russie

Total, entreprise pétrolière privée qui fait partie des six plus grosses entreprises du secteur à l'échelle mondiale, a beaucoup investi en Russie et y entretient bien d'autres projets par ailleurs, selon son directeur intervenant au Forum économique à Saint-Pétersbourg.

"Nous avons bien des investissements en Russie. Total investit dans des projets tels que la compagnie aérienne Yamal. L'un des plus grands projets est estimé à 30 milliards de dollars", a déclaré M. Pouyanné, ajoutant qu'une entente de financement avait été conclue à cet égard avec des banques russes et chinoises.

"Ce qui est une importante obligation pour l'entreprise, un grand projet à l'échelle mondiale que nous sommes en train de réaliser en Russie. Malgré les sanctions, nous faisons du progrès. Dans l'industrie, il faut suivre le chemin choisi et avoir une vision stratégique", a-t-il fait remarquer.

Concernant l'entreprise Yamal, M. Pouyanné y investit sur un terme relativement long.

"Nous investissons à Yamal sur une période de 30 ans. Les prix peuvent baisser ou flamber, les sanctions vont expirer à un certain moment. Nous restons en Russie. Ici, il a beaucoup de gaz, il y a beaucoup de pétrole… et à bas prix", a-t-il fait valoir.

Le programme du SPIEF comprend plus de 100 événements, y compris des forums d'affaires de l'OCS et du BRICS, le forum du G20 et le sommet des compagnies énergétiques, qui réunit les chefs des plus grandes entreprises du secteur. La 20e édition du Forum de Saint-Pétersbourg se tient du 16 au 18 juin. Washington a déjà fait savoir que "le gouvernement américain n'y participerait à aucun niveau".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала