"Qui a besoin d'une Olympiade sans la Russie?"

© Flickr / Microsiervos Geek CrewSocial media apps
Social media apps - Sputnik Afrique
"Acte de vengeance politique", "attisement de la haine entre les peuples", "punition publique", c'est ainsi que des internautes ont qualifié la décision de l'IAAF d'interdire les athlètes russes aux Jeux olympiques.

La décision du Conseil de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF), qui a décidé, le 17 juin dernier, de maintenir la suspension des athlètes russes pour toutes les compétitions internationales, a provoqué l'indignation des internautes. Les réseaux sociaux se sont cabrés contre cette décision suite à laquelle les athlètes russes ne pourront pas se présenter aux Jeux olympiques 2016 à Rio de Janeiro sous le drapeau de leur pays.

"En Grèce, les guerres s'arrêtaient pour la période des Jeux olympiques. Cette décision signifie qu'actuellement les Jeux olympiques attisent la haine entre les peuples".

"Un moyen dégoûtant et indigne de se débarrasser de concurrents forts… Qui a besoin des Jeux olympiques sans la Russie? Il ne faut pas acheter des retransmissions ni sponsoriser ce cirque".

"La suspension des athlètes russes de la participation aux Jeux olympiques à Rio de Janeiro est un acte de vengeance politique pour la politique étrangère indépendante russe. Le triomphe de la haine sous le sport". "Le sport est un spectacle. Moins il y a de participants honorables, plus sont lésés les spectateurs, et aux Jeux olympiques les spectateurs c'est le monde entier".

"Cette décision a un zeste politique assez fort".

D'après la championne olympique de saut à la perche Yelena Isinbayeva, la décision de l'IAAF a "des raisons politiques". "Punir toute une équipe pour les erreurs et les infractions commises par certaines personnes est injuste. Je doute même de l'ensemble de cette organisation: a-t-elle réellement défendu les intérêts des athlètes non dopés dont elle parle tout le temps?", a-t-elle déclaré.

Il convient toutefois de préciser que le Comité international olympique (CIO) pourrait tout de même autoriser la participation des athlètes russes. La décision sera prise lors de sa prochaine réunion, prévue le 21 juin.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала