Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Suède: l’adhésion à l’Otan pas à l’ordre du jour

S'abonner
Alors que l’Alliance atlantique cherche par tous les moyens à renforcer son flanc Est, évoquant à la moindre occasion la "menace russe", la Suède et la Finlande préfèrent conserver leur neutralité.

La Suède ne voit pas de raisons de rejoindre l'Otan, a annoncé le premier ministre du pays Stefan Lofven, arrivé en Finlande pour discuter de la politique extérieure.

"Pendant des siècles, la Suède a vécu dans la paix et souhaiterait que celle-ci soit maintenue pour 200 ans de plus. Nous cherchons la prévisibilité et un développement à long terme parmi notre entourage proche", a-t-il annoncé, cité par le média finlandais Yle.

M. Lofven a également observé que la coopération militaire entre la Suède et la Finlande ne devrait pas être considérée comme une alliance militaire.

D'après le premier ministre, la Suède souhaiterait conserver son statut d'état hors blocs militaires.

Soldiers from NATO countries attend an opening ceremony of military exercise 'Saber Strike 2015'. - Sputnik France
L’Otan teste ses armes près des frontières russes
Quant à la Finlande, le président Sauli Niinisto, a à son tour indiqué qu'il n'y avait pas de menace pour la sécurité du pays provenant de la Russie.

Le chef du Pentagone Ashton Carter a fait savoir début mai que l'Otan envisageait de déployer quatre nouveaux bataillions de l'Alliance dans les pays baltes et en Pologne. La décision de renforcer les contingents pourrait être prise lors du sommet de l'Otan en juillet prochain à Varsovie. Moscou a vigoureusement protesté face au déploiement de matériel militaire près de ses frontières.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала