Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'UEFA coupable de favoritisme à l'égard de Sony pour la goal-line technology?

© Sputnik . Владимир Песня / Aller dans la banque de photosFootball. European Championship - 2016 match Russia - Wales
Football. European Championship - 2016 match Russia - Wales - Sputnik France
S'abonner
Alors que des millions de fans de football suivent attentivement l’Euro qui se déroule en France, un scandale couve au sein de l’UEFA. Il est propable que l’association de football ait commis une erreur lorsqu'elle a transmis la goal-line technology aux 10 stades français.

Selon l'avocat de la compagnie concurrente de Sony, l'UEFA a agi d'une manière incorrecte lorsqu'ils ont commandé la goal-line technology chez Sony, sponsor de l'Euro 2016. "Hawk-Eye", basée au Royame-Uni, a été le premier à appliquer cette technologie dans les matchs de cricket en 2001, et depuis lors leurs produits ont été utilisés pour aider les arbitres pendant les matches de tennis et de football. Cet entreprise a été acquise par la société japonaise Sony en 2011.

Mais une autre entreprise qui fournit cette technologie: la compagnie allemande GoalControl, basée dans la ville de Würselen en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Elle fournit notamment cette technologie aux stades de Ligue 1, qui sont utilisés durant l'Euro. Cela veut dire que leur travail aurait pû être beaucoup moins chère que celui de Sony.

Dans un entretien accordé à Sputnik, Wolfgang Kau, l'avocat de la compagnie GoalControl, s'exprime sur ce sujet.

"Nous nous demandons nous-mêmes pourquoi l'UEFA n'a pas fait comme ça. Tout autre économiste estimable aurait utilisé cette possibilité même s'il s'agissait d'un huitième ou d'un neuvième des dépenses", explique M. Kau.

GoalControl estime que l'utilisation de "Hawk-Eye" a coûté huit fois plus cher que les services proposés par GoalControl. La compagnie se plaint du monopole attribué à Sony par l'UEFA sur toute l'Europe.

"Nous considérons que l'UEFA détient le monopole, parce qu'il n'y a pas de concurrents, alors que ce marché aurait dû être ouvert à la concurrence. En plus, l'UEFA a créé encore un monopole de la goal-line technology pour toute l'Europe, comme le contrat marche pour le Championnat d'Europe et pour la Ligue des Champions."

Kau explique que les rapports entre Sony et l'UEFA, en tant que sponsor de la compétition, a augmenté les soupçons de la part des sponsors de GoalControl.

"Bien sûr que la question de savoir s'il n'y a pas d'autres facteurs qui influencent cette décision se pose. Alors, on suggère que cela est lié au fait que Sony est le principal sponsor de l'Euro. Sinon pourquoi payer plus cher si l'on peut obtenir la même chose mais à moindre coût?" conclut Kau.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала