Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Quel avenir pour des fans russes arrêtés à Marseille?

© Sputnik . Vitaliy Belousov / Aller dans la banque de photosLes fans de football russes
Les fans de football russes - Sputnik France
S'abonner
Deux supporteurs russes Alexeï Erounov, 29 ans, et Sergueï Gorbatchev, 33 ans, ont écopé le 16 juin respectivement de deux ans ferme et de 18 mois ferme. Ils ont fait appel à l'égard de cette décision. Sputnik clarifie les détails avec une représentante de la Cour d'appel d'Aix en Provence.
Des supporters anglais jettant des projectiles dans le Vieux-Port de Marseille après le match Angleterre-Russie - Sputnik France
Russes à l’Euro: qu'allez-vous faire si quelqu'un essaye de vous casser la figure?

La procédure des supporteurs russes arrêtés en France n'est pas allée très loin, alors que le manque de détails ne fait que fomenter la polémique. Pour éviter toute sorte de théories vaines, Sputnik a interrogé la responsable de la communication du procureur général de la Cour d'appel d'Aix en Provence qui désirait que son nom ne soit pas cité.

Pour le moment, deux supporteurs russes ont fait appel de leurs condamnations à la prison ferme par le tribunal de grande instance de Marseille, confirme-t-elle.

"L'affaire n'est pas encore passée devant notre cour, elle est en cour d'audiencement. Elle est terminée pour le tribunal de Marseille, ils y sont passés, et n'ont pas été satisfaits par la décision et ont fait appel, qui va passer devant notre cour. Notre cour n'a pas encore statué".

La cour ne peut toutefois pas préciser les dates, car les appels sont très récents, explique la responsable.

supporteurs au match Angleterre-Russie - Sputnik France
A Marseille, des "supporters russes" pas si russes que ça
Mais la question qui fâche est: ces Russes, risquent-ils tout de même de devoir purger leurs peines en France ou pourront-ils le faire en Russie? Selon l'interlocutrice de Sputnik, il est difficile d'en parler pour le moment.

"Je ne peux pas vous dire encore, car cela dépend de la peine qui sera prononcée par la cour d'appel. L'affaire va encore être examinée devant la cour d'appel, à une date que je ne connais pas encore, ensuite la cour décidera: elle peut confirmer les peines, ou mettre moins, ou mettre plus", affirme-t-elle. "Ils passeront forcément dans un délai de quatre mois à partir de la décision (du 16 juin, ndlr), donc ce sera quand même assez rapide".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала