Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Concierges ou valets: des start-ups font renaître des métiers oubliés

S'abonner
Des start-ups contemporaines proposent aux consommateurs de nouveaux services basés sur les vieux métiers de majordome, de valet ou de concierge.

Des câlineurs au travail - Sputnik France
Un appel et on vous fait des câlins toute la nuit
Des plateformes numériques qui cherchent à élargir leur gamme de services se sont tournées vers des métiers oubliés comme majordome ou valet pour les proposer à leurs utilisateurs. C'est une des dernières tendances des start-ups américaines comme Luxe ou Zirx. Ils proposent un "valet", un voiturier mobile qui gare pour vous votre voiture quand vous n'avez pas le temps de le faire.

Il y a des start-ups comme Pop Valet qui tentent de se faire une place sur le marché en France.

"Quand vous lancez un service, vous ne savez pas qui va l'utiliser à l'avance", avoue Alexandre Poisson, le cofondateur de Pop Valet, cité par Slate.

Cette start-up compte dix voituriers et 3.000 utilisateurs réguliers, comme des hommes qui vont à un rendez-vous d'affaires et n'ont pas le temps de tourner pour trouver une place de parking.Il est également utilisé par des automobilistes qui sortent dîner ou qui vont au cinéma et souhaitent que quelqu'un conduise leur voiture. Ce service revient un peu moins cher que l'équivalent de temps facturé par un parking parisien (5 euros la prise en charge puis 3 euros par heure et 20 euros maximum par jour). 

Les cinq meilleures start-ups informatiques d’origine russe - Sputnik France
Les cinq meilleures start-ups informatiques d’origine russe
Une autre société, Mr Gustave, propose des concierges ou des majordomes personnels dont les taches peuvent aller de la réservation du restaurant au temps passé dans une file d'attente à la place du client, en passant par les petites courses et la paperasserie. Mr Gustave se présente comme "l'appli qui dépoussière la conciergerie", un service de "majordomes à votre disposition 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 et en moins d'une heure".

C'est à Taïwan, un pays où la culture du service à la personne à la demande est plus développée qu'en Europe, que Nicolas Spielmann, fondateur de Mr Gustave, a eu l'idée de créer une telle société.

Ces tendances, selon l'expert Jean-Laurent Cassely, confrontent le consommateur à une interface virtuelle qui, en un clic, lui permet de se faire livrer tous les produits du catalogue devant sa porte, comme "par miracle".

"La chaîne d'événements par laquelle ce miracle est rendu possible n'affleure à la conscience qu'à condition d'en faire l'effort conscient. Le travail est réalisé par des gens que vous ne voyez pas et dont vous n'avez pas à vous soucier", conclut M.Cassely.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала