Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Réjouissez-vous, putschistes, la peine de mort ne s'appliquera pas rétroactivement

© REUTERS / Murad SezerLa police protège un soldat après la reddition des putschistes à Istanbul
La police protège un soldat après la reddition des putschistes à Istanbul - Sputnik France
S'abonner
Après la tentative de coup d'Etat avorté en Turquie, le rétablissement de la peine de mort est au cœur des débats à Ankara. Selon l'ex président de la Commission constitutionnelle turque, même si la peine de mort est rétablie, elle ne pourra pas être appliquée rétroactivement aux participants du coup d'Etat.

La peine capitale pourrait être un moyen de dissuasion, explique à Sputnik l'ancien chef de la Commission constitutionnelle turque Burhan Kuzu.

"La peine est une réhabilitation du délinquant, mais aussi une forme de réparation de la société. Le critère ici est le principe de proportionnalité. La peine de mort peut être mise de côté parce qu'il n'est pas nécessaire que la punition soit sévère. A l'heure actuelle, la peine de mort ne peut pas être appliquée rétroactivement", a-t-il fait remarquer.

Selon l'homme politique turc, sans purge sérieuse "ce mal se reproduira dans 10 ans".

Supporters of Turkish President Tayyip Erdogan shout slogans and wave Turkish national flags during a pro-government demonstration in Sarachane park in Istanbul, Turkey, July 19, 2016. - Sputnik France
Pour Erdogan, si le peuple veut la peine de mort, il faut l'écouter
Pour la première fois, le président turc Recep Tayyip Erdogan a évoqué la possibilité de rétablir la peine de mort après la tentative de coup d'Etat. Lors de son discours à l'occasion des funérailles des victimes de la rébellion, le président turc a déclaré qu'il était prêt à prendre une "mesure extrême" le cas échéant.

La peine de mort a été abolie en Turquie en 2004. La dernière exécution remonte à 1984.

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d'Etat dans le pays. Après l'échec du putsch, les forces de l'ordre ont interpellé plus de 6.000 personnes, y compris des officiers.

Selon Ankara, la rébellion avortée a fait 246 morts parmi les civils, ainsi que plus de 2.000 blessés.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала