Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sarkozy espionne les Français? Non, il cherche juste à l'emporter!

S'abonner
La nouvelle application Knockin sert à compiler les données personnelles et à localiser les partisans de droite et ceci, dans un but plus qu'extraordinaire: persuader ces derniers de voter pour l'ancien président de la République.

A migrant climbs over a fence in Coquelles, near Calais northern France - Sputnik France
Sarkozy appelle à reloger tous les migrants de Calais au Royaume-Uni
L'initiative a été lancée parallèlement à l'annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy. L'idée de son équipe était de sortir la grosse artillerie sous forme d'une nouvelle application. Knockin, le nom étant issu du verbe anglais "to knock", — frapper, permet d'exploiter les données publiques des électeurs, explique RMC.

Son fonctionnement est relativement simple: si vous avez mis un "J'aime" sur la page de Nicolas Sarkozy sur Facebook ou bien vous avez partagé son post sur Twitter, l'application vous classera parmi les sympathisants de droite. Ensuite, on croise les données personnelles disponibles sur divers réseaux sociaux afin de localiser votre adresse…

Ainsi, une carte rédigée par l'application sera marquée par des points indiquant les supposés sympathisants. C'est là que commence le travail: on essaye de les convaincre de voter pour l'ancien président.

une femme en burkini - Sputnik France
Sarkozy prêt à changer la constitution pour interdire le burkini
L'application a été créée par Paul Hatte (militant LR), inspiré par Vote Builder, outil dont se servait à l'époque le Parti démocrate américain.

"Pendant de très longues années, on allait frapper aux portes avec les connaissances qu'on avait à partir de la carte électorale et des précédents résultats. Aujourd'hui, Knockin est un outil de pilotage qui permet de mieux cibler les populations vers lesquelles on va aller", a expliqué à Mashable FR Axel Calandre, conseiller à l'innovation de Nicolas Sarkozy.

Quant à la légalité des moyens de persuasion de l'application, le créateur Paul Hatte n'en doute point.

"Notre objectif n'est pas de faire peur mais d'aller apporter un message intéressant à la personne quand on la rencontre. Sur les sites Internet type Pages jaunes, Pages blanches, on a de la géolocalisation. Il ne faut pas non plus surinterpréter, il n'y aucun fichage. Les seules données qu'on a, ce sont des adresses et des descriptions Twitter", résume-t-il.

On peut télécharger Knockin sur l'Apple store et le Google Play et, une fois téléchargée, l'appli vous propose sans trop de cérémonie de rejoindre les partisans de Nicolas Sarkozy.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала