Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Accueil rugueux d’Obama au G20: la Chine accuse les USA

© REUTERS / Jonathan ErnstLe président américain Barack Obama arrive à l'aéroport international de Hangzhou Xiaoshan à Hangzhou
Le président américain Barack Obama arrive à l'aéroport international de Hangzhou Xiaoshan à Hangzhou - Sputnik France
S'abonner
La porte-parole chinoise du ministère des Affaires étrangères a accusé les journalistes américains de ne pas respecter les règles chinoises, ajoutant que les dignitaires des autres pays avaient pour leur part respecté les consignes instaurées par Pékin pour ce sommet.

Le président américain Barack Obama arrive pour le sommet du G20 à Hangzhou - Sputnik France
Sommet du G20: un accueil chinois frisquet pour Barack Obama
Les commentaires de la porte-parole chinoise du ministère des Affaires étrangères ont apporté une réponse à l'épineuse question de l'accueil réservé à Barack Obama lors de son arrivée en Chine pour le sommet du G20. En effet, tout le monde s'est demandé si la Chine n'avait pas intentionnellement refusé de fournir une échelle au président américain Barack Obama.

"Je pense tout d'abord que si le groupe américain avait respecté toutes les modalités requises, rien de toute cela ne serait arrivé", a déclaré Hua Chunying aux journalistes.

"Vous avez vu que les dirigeants des autres pays invités ont tous utilisés les échelles que la Chine leur avait fourni. Alors pourquoi les États-Unis ne l'ont-ils pas fait? C’étaient les échelles que Washington avait demandé", a-t-elle expliqué.

Barack Obama trifft zum G20-Gipfel in Hangzhou ein - Sputnik France
Le secret de l'accueil glacial réservé à Obama en Chine révélé
La porte-parole a d'ailleurs demandé aux journalistes pourquoi la Chine aurait-elle voulu créer intentionnellement des problèmes aux États-Unis, ajoutant que l'incident n'était qu’un malentendu.

Hua Chunying a critiqué les représentants des médias américains qui n'ont pas, selon ses dires, respecté les règles chinoises concernant les endroits réservés à la prise de clichés de M.Obama, ajoutant qu'il n'y avait eu aucun problème avec les journalistes des autres pays.

Samedi 3 septembre, alors que M.Obama serrait la main à un groupe de dignitaires chinois à son arrivée à l'aéroport, un fonctionnaire a crié en direction des journalistes de la Maison Blanche pour les faire reculer. Il a également fait des remontrances à la conseillère à la sécurité nationale des Etats-Unis, Susan Rice, qui ne se trouvait apparemment pas au bon endroit.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала