Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

A Derby, la police trop occupée pour faire son travail

S'abonner
Victime d'un vol, une mère célibataire de Derby (Royaume-Uni) appelle la police, qui lui répond qu'elle est trop occupée pour régler cette histoire et lui recommande de poursuivre le délinquant elle-même.

Sara Gration, comptable à Derby et mère divorcée de deux enfants, a été alertée par un voisin qui s'est aperçu qu'une portière de sa voiture, garée près de la maison, avait été fracturée. La femme a constaté la disparition de plusieurs objets, dont un iPad 2 Air doré coûtant 469 livres (549 euros), et l'a immédiatement signalé à la police, rapporte la presse locale.

Un dauphin voleur d’iPad - Sputnik France
Un dauphin voleur d’iPad

Au commissariat, on lui a répondu être trop occupé pour envoyer un agent sur place, en lui recommandant de consulter les CCTV (caméras de surveillance pour la sécurité des habitants) aux alentours. 

Après avoir été informée que son iPad volé avait été rallumé dans une maison d'Osmaston Park Road, Mme Gration l'a signalé à la police, en demandant d'arrêter le voleur, mais a reçu en réponse la recommandation d'aller elle-même frapper à la porte pour voir si l'iPad était bien là.

"En fait, on me demandait d'être un agent de police et d'arrêter l'homme moi-même. A quoi bon, dois-je payer mes impôts si je dois faire le travail de la police à sa place?", s'est indignée la femme.

Et d'ajouter que les policiers lui avaient fait comprendre que le vol de son iPad n'était pas le crime du siècle et qu'ils avaient "d'autres chats à fouetter". 

Un teckel joue avec un iPad - Sputnik France
Un teckel joue avec un iPad
​Il n'y avait personne dans la maison. La femme est rentrée chez elle et a rappelé la police, qui aurait même pu même attraper le voleur si les policiers avaient réagi immédiatement à son signal.

"Je suis écœurée. La police de Derbyshire m'a fait courir un risque au lieu de faire son travail, comme il se doit", a constaté Mme Gration.

Par la suite, le surintendant Tracy Harrison a présenté ses excuses à la femme, en expliquant que la faute en revenait à l'opérateur du commissariat.

"Nous avons pris note de cette erreur. Un officier aurait dû être envoyé sur place à la demande de Mme Gration, la police ne devant jamais recommander aux personnes de courir le risque, en essayant de récupérer les objets volés à la place des policiers (…) Malheureusement, on n'a toujours pas retrouvé son iPad", a-t-il dit.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала