Les S-300 russes livrés à l'Iran «amélioreront à la fois son image et sa défense»

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosS-300
S-300 - Sputnik France
La Russie a achevé la livraison des systèmes de missiles antiaériens S-300 à l'Iran. Ahmad Vakhshiteh, journaliste iranien et analyste politique, explique à Sputnik que disposant de telles armes défensives, l'Iran résout à la fois deux problèmes.

S-300 russes défilent à Téhéran - Sputnik France
Les systèmes antiaériens S-300 russes défilent à Téhéran
En avril 2015, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret levant l'interdiction de livrer les systèmes S-300 à l'Iran.

Actuellement, les missiles ont été livrés et l'Iran a déployé des systèmes antiaériens russes sur le site nucléaire de Fordow, situé près de la ville de Qom (150 km au sud-ouest de Téhéran).

Selon M. Vakhshiteh, l'Iran résout ainsi deux problèmes.

« Premièrement, il démontre sa puissance et les capacité de défense de l'armée nationale face à l'ennemi. Deuxièmement, les S-300 sont déjà devenus un symbole de la forte amitié entre l'Iran et la Russie et de la coopération bilatérale efficace dans le domaine militaire », a-t-il souligné.

Les défis et menaces mondiales incitent Moscou et Téhéran à étendre la coopération militaire et technique entre les deux pays, estime le journaliste iranien.

« Au cours des deux dernières années, la coopération entre la Russie et l'Iran dans le domaine militaire a atteint un nouveau niveau. Les actions militaires conjointes en Syrie en sont un exemple flagrant. Notre coopération militaire en Syrie se développera non seulement afin d'aider un pays ami à se débarrasser du joug du terrorisme, mais aussi parce que la sécurité en Syrie garantira la sécurité dans tout le Proche-Orient », a fait remarquer M. Vakhshiteh.

S-300 - Sputnik France
Livraison de S-300 russes: les Saoudiens redoutent le renforcement de l'Iran
En 2009, la Russie et l'Iran ont conclu un accord pour la livraison de S-300 pour un montant de 900 millions de dollars (817 millions d'euros). Mais le 22 septembre 2010, les autorités russes ont annoncé leur décision de ne pas livrer les S-300 à l'Iran, ces armes tombant sous le coup des sanctions de l'Onu. Cinq ans plus tard, Vladimir Poutine a autorisé la fourniture de S-300 à l'Iran.

Le S-300 est un système antiaérien mobile multicanal de missiles sol-air. Il est destiné à protéger les sites stratégiques les plus importants d'un État et de ses forces armées contre des bombardements massifs, portés au moyen d'avions de combat, de missiles de croisière, de missiles balistiques tactiques d'une portée de moins de 1 100 kilomètres et d'autres armes aériennes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала