La coalition arabe avoue avoir tué 140 personnes «par erreur»

© Sputnik . Stringuer / Aller dans la banque de photosDes maisons détruites par les frappes de la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite
Des maisons détruites par les frappes de la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite - Sputnik France
La coalition dirigée par l’Arabie saoudite a reconnu avoir bombardé un rassemblement funéraire à Sanaa qui a fait des centaines de morts et blessés suite à une bavure.

Au moins 140 personnes ont été tuées et plus de 525 blessées, des civils pour la plupart, lors d'une frappe contre une cérémonie funèbre à Sanaa, contrôlée par les Houthis, le 8 octobre.

A follower of the Houthi group holds up his rifle as he demonstrates against the Saudi-led air strikes on Yemen, in Sanaa April 1, 2015. - Sputnik France
De l'autodéfense à l'offensive: les USA prêts à combattre au Yémen
Les rebelles en ont tout de suite accusé la coalition menée par Riyad.

« L'équipe (des enquêteurs) est venue à la conclusion que des représentants de l'état-major général du Yémen avaient donné des informations aux chefs des opérations de la Force aérienne, qui s'étaient par la suite révélées erronées, sur un lieu concret ou devaient se trouver à Sanaa des commandants militaires des Houthis », apprend-on de la coalition citée par la chaîne Al Arabya.

En outre, le résultat de l'enquête indique que la frappe a été effectuée immédiatement sur un « objectif militaire ». Cette décision a été prise notamment par le siège au Yémen, sans l'autorisation du commandement central de la coalition.

« La frappe sur la position a été faite par erreur… Il est nécessaire de prendre des mesures juridiques contre ceux dont les actions ont mené à l'incident. Il faut également commencer à travailler sur une compensation pour les familles des victimes et des blessés », a ajouté la coalition.

Yémen - Sputnik France
Frappes américaines au Yémen, vers une escalade du conflit?
Depuis 2014, le Yémen est en proie à un conflit armé opposant les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ancien président Ali Abdallah Saleh aux forces gouvernementales et aux milices populaires soutenant le président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi. Les rebelles contrôlent les territoires dans le nord du pays et la capitale Sanaa où ils ont créé leurs organes de pouvoir.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала