Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Crise migratoire: MSF s’attaque aux conditions d’accueil «inhumaines» en UE

© REUTERS / Michalis Karagiannis Distribution de norriture dans un camp de réfugiés
Distribution de norriture dans un camp de réfugiés - Sputnik France
S'abonner
L’organisation humanitaire internationale a de nouveau fustigé la politique migratoire menée par les pays du Vieux continent, pointant que les réfugiés ayant fui la guerre vivaient dans des conditions inhumaines.

L'ONG Médecins sans frontière (MSF) a accusé l'Union européenne et la Grèce de ne pas avoir réussi à créer des conditions d'accueil humaines et dignes pour les réfugiés qui ont débarqué en masse sur le continent européen au cours de l'année 2015.

Dans sa déclaration diffusée jeudi, l'organisation humanitaire internationale souligne que les migrants arrivés en Grèce vivent dans des conditions non appropriées dans des centres d'accueil provisoire.

Rappelons qu'à l'heure actuelle, plus de 60 000 migrants illicites ayant fui l'Irak et la Syrie se trouvent en Grèce. Près d'un quart d'entre eux risquent être prochainement expulsés vers la Turquie.

Médecins sans frontières (MSF) - Sputnik France
MSF veut ouvrir les yeux de l'Europe sur sa politique migratoire erronée
Ce n'est pas la première fois que MSF fustige la politique migratoire de l'Union européenne. D'ailleurs, en signe de protestation contre l'accord sur les migrants conclu entre l'UE et la Turquie les « french doctors » avaient annoncé en juin dernier refuser les fonds européens.

Selon les estimations de l'Onu, le Vieux continent traverse la crise migratoire la plus importante depuis l'époque de la Seconde Guerre mondiale. Les données fournies par l'agence Frontex, qui gère les frontières extérieures de l'UE, attestent que plus de 1,8 million de réfugiés ont traversé de façon illicite les frontières de l'Europe en 2015.

MSF - Sputnik France
MSF refuse les fonds de l'UE pour protester contre sa politique migratoire "honteuse"
Afin de gérer le flux migratoire, Bruxelles et Ankara ont conclu un accord qui prévoit que la Turquie surveille mieux ses frontières et accueille les migrants. En échange, l'UE s'est engagée à supprimer les visas pour les ressortissants turcs souhaitant effectuer un séjour court au sein de l'Union européenne.

Dans le même temps, l'UE s'engage à verser à Ankara six milliards d'euros nécessaires pour loger les migrants sur le territoire turc.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала