Sanctions antirusses: Washington aurait épuisé son imagination

Au cours de la crise ukrainienne, les États-Unis ont imposé des mesures restrictives contre tellement de Russes qu'il ne reste personne à sanctionner sur fond de conflit en Syrie.

ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier. - Sputnik France
L’Allemagne s’oppose à de nouvelles sanctions antirusses
Selon Michael Kofman de l'Institut Kennan cité par l'agence Bloomberg, Washington est conscient qu'il a épuisé toutes ses possibilités d'introduire des sanctions à l'encontre de responsables et personnalités russes.

Parmi les rares cibles potentielles qui restent, on cite les fonctionnaires du ministère russe de la Défense liés de telle ou telle manière à la campagne syrienne, ainsi que les fabricants des armes utilisées par l'armée russe dans le conflit.

A l'heure actuelle, le département d'État prépare pour la Maison Blanche des propositions concernant de nouvelles sanctions antirusses, bien qu'aucune d'entre elles « ne semble parfaite ». Les États-Unis veulent que leurs sanctions produisent des effets immédiats, mais les options sont uniquement susceptibles d'avoir un impact dans le long terme, affirme l'agence.

Ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France
Sanctions: les USA semblent vouloir détruire les relations avec la Russie
Dans le même temps, l'Union européenne n'a pas l'intention d'introduire de nouvelles sanctions à l'encontre de Moscou pour ses actions en Syrie, souligne Bloomberg.

L'agence rappelle également que jusqu'à présent, les sanctions occidentales n'ont pas eu l'effet escompté sur Moscou: la Russie n'a pas changé de position à l'égard de la question ukrainienne, et il est très peu probable que les nouvelles mesures restrictives se répercutent sur sa politique en Syrie, indique Emma Ashford de l'Institut Cato.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала