Une Indiana Jones du surf échappe à la mort sous les catacombes de Paris

Elle se surnomme elle-même «la version féminine d’Indiana Jones». La surfeuse américaine Alison Teal s'est glissée en douce dans l'eau des catacombes de Paris avec sa planche de surf afin d’en explorer tous leurs mystères. Une initiative qui a failli lui coûter la vie…

Même le risque de mourir ne semble pouvoir arrêter la surfeuse américaine Alison Teal dans ses aventures. Le 13 octobre dernier, elle s'est plongée dans les eaux fangeuses et peu ragoûtante des catacombes de Paris et a parcouru plusieurs centaines de mètres sur sa planche à travers les milliers de squelettes qui sont entassés dans ces couloirs étroits.

La jeune femme ne s'est pas lancée seule à l'assaut de ces lieux mythiques, une équipe de plongeurs et d'experts en spéléologie l'accompagnaient et l'ont aidée à prendre des clichés qui révèlent l'atmosphère mystérieuse de ces catacombes.

L'équipe progressait dans des passages qui devenaient toujours plus étroits et où régnait une ambiance suffocante. « Il y avait très peu d'oxygène et on ne voyait rien devant nous », raconte-t-elle au Daily Mail.

« À un moment le tunnel s'est rempli d'eau, comme si nous étions dans un film d'Indiana Jones, et nous avons dû nous déshabiller et transporter nos affaires sur ma planche », a-t-elle déclaré au quotidien britannique.

 

 

Même pour elle, qui carbure à l'adrénaline, cette aventure s'est révélée terrifiante.

« À la fin, nous avons dû nager dans le tunnel et il y avait juste un petit espace au-dessus pour respirer. C'était terrifiant. J'ai dû arrêter de filmer, car c'était devenu une question de survie », a-t-elle avoué.

 

"Holy sheeeet are these human bones?" I yelled out loud last night as I crawled on all fours, groping my way along the rough walls of a tiny tunnel over 100 feet underground. I had been wandering for hours through forbidden passageways of an over 300km long maze called The Catacombs, which runs in three levels under Paris and holds the skeletons of over 6 million souls, making it the "world's largest grave." On this life-long quest to accomplish a top secret mission, which I will reveal in weeks to come, I found myself in smaller and smaller passageways and soon I had to slither on my stomach across what I thought was loose rock only to find it was human SKELETONS. Spending all night underground in these ancient mines changed my life and the flickering light of my lantern revealed the most Indiana Jones-like expedition of my existence, and will be burned in my memory forever. I'd like to share the slightly morbid, yet hopefully inspiring realization I had: Life is what we make of it. It's a grand journey through many unexpected chambers of happiness, sadness, shock, and fear. When the pressure is on and the walls of life are closing in, how gracefully can you get through it? Do you get stuck between tunnels and join the dead before you are truly dead? One day life WILL end and we have a choice to leave our mark on the world before we becomes pile of bones. If you get the chance, go take a risk and push yourself out of your comfort zones because you may discover a whole new world where dreams come true and every element of your mind, body and soul will be tested to make you fight for your survival and teamwork… and always make sure you bring the two most important survival items — your pink surf board and sense of humor…📷 thank you @alexvoyer_fisheye for snapping this on your iPhone before we were up to our necks in freezing water. ☠️

Фото опубликовано Alison Teal (@alisonsadventures) Окт 11 2016 в 1:11 PDT

 

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала