Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Qui sera le nouvel ambassadeur américain à Moscou?

© Sputnik . Mikhail Fomichev / Aller dans la banque de photosambassade US en Russie
ambassade US en Russie - Sputnik France
S'abonner
Le président américain Donald Trump envisage de nommer un nouvel ambassadeur à Moscou en 2017.

« Il ne serait pas correct de spéculer sur les initiatives de la prochaine administration. Il lui revient de prendre elle-même des décisions relatives à la nomination des ambassadeurs américains », indique l'ambassade des États-Unis à Moscou.

Une source diplomatique informée estime pourtant que l'équipe du futur président envisage de nommer un nouvel ambassadeur en Russie:

Donald Trump - Sputnik France
Cyberattaques: Trump s’exprime sur les possibles sanctions contre la Russie
« Le président Donald Trump renouvelle le corps diplomatique. L'année prochaine, nous assisterons probablement à la nomination d'un nouvel ambassadeur américain en Russie. Cela ne s'explique pas par des prétentions envers les diplomates actuels mais par un changement d'équipe. Il s'agit d'un processus tout à fait normal et tout le monde y est préparé. Les candidats principaux pour ce poste sont le congressiste Dana Rohrabacher et Tomas Graham, diplomate et expert de la Russie. Mais il y en a d'autres ».

Une autre source confirme que Donald Trump examine actuellement les candidatures possibles au poste de nouvel ambassadeur à Moscou.

« Des changements auront lieu partout, pas seulement à Washington. Cela concerne notamment les missions diplomatiques dans les pays-clés. On a déjà désigné les candidats pour les postes d'ambassadeurs en Israël, en Chine et à l'Onu ».

ambassade US en Russie - Sputnik France
Les médias nomment les candidats au poste d'ambassadeur US en Russie
Dana Rohrabacher affiche la position la plus mesurée envers la Russie parmi tous les congressistes américains. Ainsi, il affirmait déjà en 2015 qu'il n'existait aucune menace russe contre les États-Unis et l'Occident. Le véritable danger réside, selon lui, dans le terrorisme islamiste radical que les États-Unis doivent combattre avec la Russie sans tenter d'orienter leur politique vers l'isolement de Moscou. « Je ne vois aucun signe d'une volonté russe de lancer une attaque militaire contre l'Europe », a-t-il souligné. Qui plus est, il se dit fier d'avoir rencontré personnellement le président russe Vladimir Poutine dans les années 1990.

L'autre candidat principal au poste d'ambassadeur à Moscou est Thomas Graham, diplomate et conseiller de Henry Kissinger. Selon Politico, il a déjà rencontré en décembre les membres du comité des affaires internationales de la Chambre des représentants. D'après Izvestia, l'entretien a porté sur sa nomination éventuelle au poste d'ambassadeur à Moscou. Qui plus est, il devrait bientôt s'entretenir avec le comité analogue au Sénat. Expert de la Russie, Thomas Graham parle parfaitement le russe et a déjà travaillé à l'ambassade américaine à Moscou.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала