Incendie d'une église en Allemagne: encore la faute des hackers russes?

Selon les médias allemands, l'incendie volontaire d'une église de Dortmund par des migrants dans la nuit du Nouvel an serait en fait une « tentative de désinformation des Russes ». Ainsi, avec l'aide de hackers, la Russie chercherait à influencer les résultats des élections législatives de novembre 2017 en Allemagne.

Plus tôt, des journaux allemands locaux se référant à la police municipale affirmaient pourtant bien que l'acte criminel avait effectivement eu lieu et qu'il avait été commis par des migrants.

Le rapport de police mentionnait en effet que l'église Saint-Renaud avait été « endommagée par des feux d'artifice ». Le rapport initial soulignait que tous les responsables de l'incendie avaient été interpellés immédiatement après les faits.

top secret - Sputnik France
Le congrès US compare les prétendues cyberattaques russes au 9/11
Mais dès que l'information s'est répandue, la police a fermé l'accès au rapport. Plusieurs références des médias locaux indiquent pourtant que ce document était disponible sur le site jusque là. Le service de presse de la police de Dortmund a ensuite déclaré que la nuit avait été calme: « C'était une nuit calme, l'église s'est enflammée à cause des feux d'artifice mais l'incendie a été éteint en 12 minutes, ce qui a permis d'éviter des dommages ».

Cependant, la police n'a pas répondu au sujet des migrants interpellés et du rapport supprimé.

Russian hacker bear - Sputnik France
Un journal allemand dévoile le salaire des hackers russes
Le site Breitbart fournit une autre version des faits. Sur base des rapports de police, il affirme que plus de mille personnes célébraient l'arrivée de 2017 sur la place de l'église quand un groupe de migrants saouls criant « Allah akbar! » a intentionnellement lancé des feux d'artifice dans l'édifice.

RT a interrogé les témoins de la scène. L'étudiant russe Piotr Odintsov fêtait le Nouvel an sur la place centrale de Dortmund: « Dans l'ensemble la situation était conviviale. Tout le monde buvait du champagne et chantait. A un certain moment un groupe de jeunes migrants a commencé à crier des indécences sur Jésus, puis ils ont lancé des feux d'artifice dans l'église », dit-il.

Lundi 9 janvier, les principales chaînes allemandes ARD, ZDF et N-TV ont diffusé des reportages annonçant que l'information sur l'incendie de l'église par des migrants était une « désinformation des hackers russes ».

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала