Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cyberattaques: «La Russie n’a pas autant de hackers», selon Maria Zakharova

© Sputnik . Sergey Pyatakov / Aller dans la banque de photosMaria Zakharova
Maria Zakharova - Sputnik France
S'abonner
Sur fond de rumeurs sur des prétendues cyberattaques par des hackers russes qui s'en seraient pris à plusieurs pays la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova considère que la Russie ne possède pas autant de hackers.

« La Russie n'a pas autant de hackers », assure Mme Zakharova.

La porte-parole russe estime qu'accuser la Russie de toutes les cyberattaques partout dans le monde est devenu à la mode à cause de l'ancien président des États-Unis Barack Obama.

« Des membres du gouvernement de ce pays [Pays-Bas] sont de plus en plus touchés par cette hystérie dans les médias. Ils ne se gênent pas dans leurs expressions sans pourtant avoir des preuves. Ils appellent publiquement la Russie « une source des cybermenaces » sans pouvoir présenter aucun fait réel », a souligné Mme Zakharova lors du briefing.

Un clavier d'ordinateur - Sputnik France
Cyberattaque contre le site du parlement autrichien: vers une piste turque?
Jaap de Hoop Scheffer, ancien ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas et secrétaire général de l'Otan considèrent son pays comme une cible attractive pour des hackers russes compte tenu des élections parlementaires qui auront lieu en mars. Craignant des cyberattaques, la décision de compter les bulletins de vote à la main a été prise par le gouvernement du pays.

Le 3 février, le directeur du service de l'exploration et de la sécurité des Pays-Bas Rob Bertolee a accusé la Russie, la Chine et l'Iran d'avoir tenté d'attaquer des compagnies hollandaises ainsi que des institutions d'État au cours des six derniers mois. 

Moskauer Kreml - Sputnik France
Le Kremlin subit aussi des cyberattaques, mais n’accuse personne
Auparavant, se laissant emporter par cette vague d'accusations des hackers russes, le lieutenant-général Morten Haga Lunde, du ministère norvégien de la Défense, a déclaré que la Russie avait « mené de grandes opérations visant à influencer les résultats de l'élection présidentielle aux États-Unis, voici pourquoi on ne peut pas exclure le fait que les autorités russes influenceront les élections en Norvège et dans d'autres pays européens ».

La partie russe a déjà démenti plusieurs fois ces accusations gratuites. Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a qualifié ces déclarations d'« insinuations absurdes ». Quant à la CIA, elle a refusé de présenter les preuves des cyberattaques, prétextant la confidentialité.

De même, commentant les cyberattaques prétendument russes, M. Peskov a souligné que des systèmes informatiques russes, notamment le site de la présidence, subissaient quotidiennement des cyberattaques mais que le Kremlin n'accusait personne sans avoir de preuves solides.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала