En Italie, aider les réfugiés naufragés peut mener au tribunal

Le Parquet italien enquête actuellement sur les compagnies qui sauvent les réfugiés naufragés en Méditerranée.

La police soupçonne en effet que des malfaiteurs transportent des migrants en UE moyennant paiement en se faisant passer pour des organisations caritatives, ont déclaré le Parquet italien et le tribunal où se tiendra l'audience après l'étude des faits. Les militants de l'organisation caritative suspectée de violer la loi nient tout contact avec les criminels organisant un transport illégal de personnes.

L'OIM a calculé le nombre de migrants arrivés en Europe depuis le début de l’année 2017 - Sputnik France
L'OIM a calculé le nombre de migrants arrivés en Europe depuis le début de l’année 2017
Depuis 2014, le sauvetage des migrants en Méditerranée est pris en charge non seulement par les services publics mais également par des navires affrétés par des organisations privées. Selon le Parquet italien, les navires privés se retrouvent sur les lieux du naufrage dès qu'on leur annonce les faits et les coordonnées des bateaux naufragés leur sont communiquées par les individus « mouillés » dans le transport illégal de migrants.

Le Parquet soupçonne des accords entre les compagnies locatrices et les transporteurs et la police souligne que les parties pourraient tirer profit d'un tel partenariat. Les autorités italiennes vérifieront d'où les propriétaires de navires reçoivent l'argent pour sauver les naufragés et comment ils le dépensent.

migrants - Sputnik France
Le maire d’une ville italienne dit niet aux migrants
Le service de presse du Parquet a déclaré que l'enquête était en cours mais qu'il serait problématique d'établir s'il existait des contacts entre les parties. Après l'étude de toutes les circonstances, l'affaire sera présentée au tribunal pénal d'Italie. L'enquête portera principalement sur la comptabilité des ONG qui aident à sauver les réfugiés.

Les sauveteurs bénévoles estiment que ces accusations sont infondées. Selon eux, les activistes se retrouvent rapidement sur les lieux des tragédies parce qu'ils surveillent les zones où les naufrages sont susceptibles de se produire le plus souvent, c'est-à-dire dans les eaux libyennes.

Parmi les associations qui pourraient être liées à la contrebande figurent les activistes de SOS Méditerranée. L'association nie tout lien avec les transporteurs illégaux et l'argent illégal.

Les navires privés ont commencé à participer au sauvetage des naufragés à partir de 2014. L'organisation maltaise Moas a été la première à accorder de tels services. Selon la garde côtière italienne, ce sont les organisations privées qui sauvent la majeure partie des migrants.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала