«Sanctions et dialogue»: un candidat à la présidence évoque le futur pour les deux Corées

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosla Corée du Nord
la Corée du Nord - Sputnik Afrique
Dans un commentaire écrit à Sputnik, un candidat à la présidence en Corée du Sud, Ahn Cheol-soo, a évoqué son attitude vis-à-vis du règlement sur la péninsule, mais a aussi évoqué le bouclier américain THAAD et sa vision des relations avec la Russie.

Les États-Unis ne se trompent pas dans leur politique à l'égard de Pyongyang : d'un côté ils prônent des pressions, mais de l'autre n'excluent pas la possibilité d'un dialogue, a déclaré dans un entretien à Sputnik Ahn Cheol-soo, candidat à la présidence sud-coréenne, ajoutant que sa position était quasi similaire.

« La nature de la politique de Trump vis-à-vis de la Corée du Nord est la suivante : un maximum de pression et d'engagement. Toutefois, à côté des ripostes adéquates aux provocations de Pyongyang, les États-Unis sont ouverts à un dialogue diplomatique. Dans ma campagne électorale, j'exprime la même position : avoir recours en même temps aux sanctions et au dialogue », a-t-il expliqué.

En évoquant la politique étrangère qu'il privilégierait s'il était élu, il a fait savoir qu'il envisageait de consolider le partenariat avec la Chine en se basant sur l'alliance avec les États-Unis. Quant à la Russie, il dit que sa position de principe est la suivante : « la diplomatie de la paix devrait constituer le principe de base ».

The People's Republic of China flag and the U.S. Stars and Stripes fly along Pennsylvania Avenue near the US Capitol during Chinese President Hu Jintao's state visit in Washington, DC, US on January 18, 2011. - Sputnik Afrique
Pékin-Washington: un marché sur la Corée du Nord serait-il possible?
Quant à sa politique à l'égard du voisin du Nord, elle consiste dans l'amélioration des relations et ce dans le but de parvenir à une dénucléarisation de la péninsule.

Interrogé sur le bouclier américain THAAD, dont des éléments ont été installés sur le sol sud-coréen, Ahn Cheol-soo avoue que bien qu'il y soit à la base opposé, aujourd'hui il soutient l'initiative. « La situation a évolué. La menace nucléaire et de tirs de missile de la part de la Corée du Nord a atteint un niveau critique », a souligné l'homme politique.

A red carpet is prepared before US President Barack Obama welcomes Italian Prime Minister Matteo Renzi on the North Portico of the White House before the state dinner in Washington on October 18, 2016. - Sputnik Afrique
Pourquoi Trump devrait «dérouler le tapis rouge devant Kim Jong-un»
À la question de savoir ce qu'il pensait de la préoccupation de Moscou et de Pékin à l'égard du THAAD, il a répondu que si un progrès dans le règlement du dossier nord-coréen intervenait, des négociations sur le démontage du bouclier pourraient avoir lieu.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала